LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

À nos amis festivaliers, qu’est-ce donc que Rosmerta ?
Afin de palier aux carences des services de l’État en matière d’hébergement des réfugiés, l’association Rosmerta, composée de plusieurs centaines de citoyens bénévoles, occupe depuis fin décembre un bâtiment de 400 m² pour y mettre à l’abri des mineurs isolés et des familles avec enfants en bas...

La séance du samedi 8 juin à 10h30 sera suivie d’une rencontre animée par Isa Wickel, professeur d’allemand. En collaboration avec l’Association franco-allemande d’Avignon (AFA). Un verre de l’amitié vous sera offert à la fin de la projection.

LE MIRACLE DE BERNE

(Das Wunder Von Bern) Sönke WORTMANN - Allemagne 2003 1h57 VOSTF - Avec Louis Klamroth, Peter Lohmeyer, Johanna Gastdorf...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE MIRACLE DE BERNEC’était il y a cinquante ans. L’Allemagne se relève péniblement de la guerre. Comme dans la Ruhr, où la grisaille imprègne le quotidien des familles de mineurs. Fiction et réalité se mélangent dans ce décor triste choisi par le réalisateur, Sönke Wortmann. À Essen, Mathias, 11 ans, a trouvé un père de substitution dans le footballeur Helmut Rahn. Le joueur est paresseux. Il préfère la bière et la danse à l’entraînement. Mais il a un talent fou. À la pointe de l’attaque de Rot-Weiss Essen, il est la terreur des gardiens de but du pays. Mathias devient sa mascotte. « Je ne gagne les matches importants que quand tu es là », confie au gosse rêveur celui qu’on surnomme « le boss ».

Juin 1954. Alors que Rahn a gagné la Suisse avec la sélection allemande, Mathias découvre son père de retour de Russie où il a passé dix ans de captivité. Entre eux, la communication est impossible. Seul le football finira par les réconcilier. Dans le bistrot que tient la mère de Mathias, le peuple vibre aux exploits du onze allemand. La troupe du sévère entraîneur Sepp Herberger se qualifie pour la finale à la surprise générale. L’obstacle hongrois paraît insurmontable. Une bonne raison pour que Mathias se rende à Berne… La veille du choc, en pleine nuit, le père et son fils filent en voiture pour la Suisse. Ils ratent le début de la partie. Quand Mathias pénètre enfin dans le stade, l’Allemagne et la Hongrie sont dos à dos, 2 à 2. Il reste dix minutes de jeu. Rahn récupère un ballon à la limite des seize mètres, feinte et arme son pied gauche… Le reste est devenu Histoire. La mascotte a porté bonheur au boss et Rahn devient le premier héros d’une nation qui renaît de ses ruines.

Entremêlant l’histoire de Mathias avec celle de l’équipe d’Allemagne, le film revisite les ingrédients de la légende. La discipline, l’abnégation et la solidarité (un pour tous, tous pour un) conduisirent le onze allemand au succès. Ces valeurs sont restées les attributs du football allemand. Ce fameux 4 juillet 1954 a donné le véritable coup d’envoi à la nouvelle République fédérale, estiment des politologues et des historiens. C’est aussi ce que souligne Sönke Wortmann. Quand les héros rentrent au pays en train spécial, un jour nouveau se lève. Le ciel rose-orange annonce l’autre miracle, le redressement économique.


letemps.ch