LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Aux confins du blog
« Quand les gens pensent au cinéma, ils pensent directement aux célébrités, aux studios, au glamour. Mais l’industrie du cinéma englobe d’autres personnes : les gens qui travaillent dans les snacks, qui s’occupent des équipements, des caisses, qui programment des films, qui sont en charge ...

La librairie La Mémoire du Monde propose...
Nous relayons un message de la librairie La Mémoire du Monde avec qui nous travaillons régulièrement et qui comme beaucoup de petits commerces sont en grande difficulté.“Comme beaucoup d’entre nous, nous avons eu la gorge nouée ce lundi soir avec l’annonce de la poursuite du c...

Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands
Depuis samedi 11 avril, Italie Là-bas et Café Roma vous proposent la totale : des paniers gourmands pour votre petit-déjeuner, déjeuner, apéro et dîner. On pense à tout ! ... Lire Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Séance unique le lundi 7 octobre à 19h00 animée par Paule Baisnée. Achetez vos places à partir du mercredi 25 septembre.

HUIT ET DEMI

Federico Fellini - Italie 1963 2h18 VOSTF - avec Marcello Mastroianni, Anouk Aimée, Sandra Milo...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

HUIT ET DEMIGuido est un réalisateur, quarantenaire, un peu fatigué. Tout ce qui le concerne est fatigué : son rapport avec sa femme, avec son producteur, avec ses amis, même avec son amante. L’inspiration est fugitive, les idées rares et abstraites, la paresse avancée. Il a fait construire un immense et coûteux échafaudage qui servira de décor pour son futur film, peut-être. Mais quel film ? Guido lui-même ne sait plus pourquoi il l’a fait construire.
Autour de lui évoluent tous les « phénomènes » du cinéma : techniciens qui hurlent, amantes des producteurs, scénaristes invasifs, anciennes actrices qui aspirent à un dernier instant sous les projecteurs… Guido parcourt chaque idée, les unes après les autres, toujours pâles et insignifiantes, puis les abandonne. Un critique de cinéma au vocabulaire invraisemblablement hermétique démonte une à une toutes ses initiatives cinématographiques. Il cherche de l’aide auprès d’un haut prêtre, qui pour répondre à ses angoisses, lui parle des oiseaux et des chardonnerets.
Heureusement, sa fantaisie peut s’échapper librement vers le passé, l’âge de l’adolescence, au temps de l’école et des premières sensations. Les craintes, les mystères, la curiosité, les premières transgressions excitantes. Les épisodes réels et ceux de la mémoire s’alternent avec une série de personnages inoubliables : le père onirique, l’ami et la jeune amante, la magicienne qui lit dans ses pensées la formule « Asa nisi masa »…
Et pour finir voici la grande ronde festive où tous les personnages du film se tiennent la main, tournent autour de Guido – mais de quel film s’agit-il ? Le film auquel nous venons d’assister, serait-ce la fantaisie que Guido cherchait justement à mettre en image tout du long ?

Cette mise en abyme iconique a de quoi donner le vertige, par l’ampleur visuelle du délire et les moyens démesurés déployés pour sa réalisation. Huit et demi est le neuvième film de Fellini, « demi-film » puisqu’à moitié rêvé, à moitié réalisé.
Le cinéma fellinien est complice, mystérieux et truand, blasphématoire et religieux, putassier et malaisant, héroïque et lâche, homme et femme, je-m’en-foutiste, apolitique, périphérique, olympique et provincial, tout à la fois. Mais le seuil de fantaisie atteint est stratosphérique et seul Fellini pouvait nous emmener aussi haut.

(Le bleu du miroir)

ENSEIGNANTES, ENSEIGNANTS D’ITALIEN
Nous profitons de la Semaine italienne pour vous rappeler que, si vous souhaitez emmener vos classes, n’hésitez pas à nous contacter pour savoir ce que nous pouvons vous proposer en version originale italienne sous-titrée français : 04 90 82 65 36.