LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

RICORDI ?

Écrit et réalisé par Valerio MIELI - Italie 2018 1h47mn VOSTF - avec Luca Marinelli, Linda Caridi, Giovanni Anzaldo, Camilla Diana...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

RICORDI ?Une grande histoire d'amour romanesque, romantique, enflammée et chaotique, sensuelle et prise de tête, solaire et pluvieuse, racontée uniquement – c'est là l'originalité et l'audace du film – à travers les souvenirs respectifs des deux amoureux, de la rencontre à la rupture et même après. Si bien que nous sommes entraînés dans un maelström de sentiments contradictoires, qui s'enchaînent, se bousculent sans aucun souci de la linéarité temporelle : la mise en scène n'est pas basée sur la chronologie mais sur les associations ou les oppositions d'idées, d'émotions, de sensations. Ça peut paraître compliqué sur le papier mais c'est très fluide à l'écran, presque ludique, c'est un voyage intime, entre légèreté et gravité, euphorie et mélancolie. Les personnages sont attachants – et nombre d'entre nous se reconnaitront peu ou prou en eux –, les images sont belles, les décors soigneusement choisis, la musique enveloppante, il faut simplement se laisser porter par le mouvement des corps et des sentiments…

La nostalgie embellit-elle les choses ? Ou le temps du bonheur ne s'apprécie-t-il vraiment que lorsqu'il est passé ? Ce sont les questions centrales du scénario. Le film montre plusieurs fragments de la vie quotidienne de Cloé et Leonardo, en partant de leur rencontre au cours d’une fête, dont l’un et l’autre ont gardé un souvenir pour le moins différent. Pour lui, ce fut une soirée sinistre et triste, pour elle un moment rempli de lumière et de musique. Elle incarne la joie de vivre, n’a que des souvenirs heureux et croque la vie avec enthousiasme. Il est tourmenté, encombré par les petits traumatismes de son passé, et a une fâcheuse tendance à broyer du noir. Ils tombent amoureux au premier regard ou presque, s’installent dans la maison même où il a grandi avec ses parents. Leur relation se consolide. Et puis, au fil des ans, les rôles s’inversent progressivement : elle change, devient mélancolique et sombre. Lui, au contraire, découvre la légèreté, mais il est déjà trop tard. La magie s’en est allée. 

Ricordi ? dépeint avec subtilité les méandres de l'esprit et du cœur qui ne marchent pas forcément du même pas, et essaie de nous les faire comprendre aussi bien par les mots que par des sensations moins explicites, par des ambiances qui peu à peu changent de nature, par un rythme qui brutalement devient cassant, par des gestes qui soudain paraissent empruntés, contraints. Le présent n’est jamais frontalement filmé, on ne le devine que par les évocations du passé, à travers ses souvenirs à elle, ses souvenirs à lui. Et puis ceux de Marco, un ami d’enfance de Leonardo qui va endosser fugitivement le rôle du « traître », et encore ceux de la « fille rousse », objet du désir du héros quand il était gamin, dont la présence donne lieu à une belle scène qui nous montre parfaitement combien la réalité est perçue différemment selon les individus : retrouvée par hasard quelques années plus tard, cette fille qui a marqué un des meilleurs moments de la vie de Leonardo se souvient à peine de lui…