LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

TROPICAL MALADY

Écrit et réalisé par Apichatpong WEERASETHAKUL - Thaïlande 2004 1h58mn VOSTF - avec Banlop Lomnoi, Sakda Kaewbuadee, Sirivech Jareonchon, Udom Promma, Huai Deesom... PRIX DU JURY FESTIVAL DE CANNES 2004.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

TROPICAL MALADYQuelle est donc cette maladie? Qui doit donner la fièvre et le délire à celui qui l’attrape et dont le premier symptôme fut de diviser profondément les festivaliers de Cannes, cette année : sifflets et cris enthousiastes se sont élevés et mélangés. Une réaction post-incubation sans doute normale après une exposition de deux heures à cette œuvre peu ordinaire, déroutante et obsédante, qui décline une profusion de propositions, une surabondance de signes propres à la culture thaïlandaise, qui nous dépassent, me dépassent, qui jouent sur des interdits en ayant recours au rêve, à la métaphore pour nous dire les choses et célébrer, sans tabou ni censure, un amour obsessionnel, maladif, entre Keng, un jeune soldat, et Tong, un garçon de la campagne.
Mais le film n’est pas que cela. Il s’agit d’une œuvre foisonnante dont la beauté visuelle, proprement stupéfiante, ne saurait masquer l’extrême richesse thématique : la croyance dans les esprits, les fantômes, la puissance de la nature, l’obscurantisme, la rébellion contre la société moderne… Pour tout vous avouer, je n’ai pas tout compris. Et c’est tant mieux, le trouble et la fascination n’en sont que plus voluptueux. C’est avant tout un film de sensations, envahissantes, prégnantes. Un peu comme si on vivait une expérience chamanique, un voyage hors du temps, au cœur de la nature, de l’âme humaine.

D’abord d’une manière presque légère on regarde l’histoire de ces deux hommes, Keng et Tong, deux beaux garçons qui s’approchent,font connaissance, s’ouvrent doucement au sentiment amoureux. Leur vie semble douce et agréable, rythmée par les sorties en ville, les matches de foot et les soirées chaleureuses dans la famille de Tong. Les choses sont reconnaissables, bien réelles, la ville comme les paysages vierges sont magnifiques.

Puis soudain, tout bascule. Alors que des vaches sont égorgées par un animal sauvage, Tong disparaît. Et la légende dit qu’un homme peut être transformé en créature sauvage…
Keng va alors se rendre seul au plus profond de la jungle tropicale, là ou le mythe rejoint souvent la réalité, espérant y retrouver Tong. Mais que va-t-il vraiment y chercher? Tong sera-t-il au cœur de cet océan vert sombre où il s’enfonce? On est alors pris comme dans une sorte d’éblouissement hypnotique, la jungle nous submerge, comme elle captive Keng : chaude, humide, sombre; la peur, l’angoisse de l’inconnu développent en nous d’autres sens, plus subtils, réveillent nos instincts les plus enfouis. Un conseil, ne cherchez pas d’éclaircissement immédiat à vos propres sensations, à vos interrogations, c’est inutile, laissez vous faire, laissez-vous emporter par le vertige…

Lundi 9 Septembre 2019 à 20h
Projection 35 mm