LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Vendredi 6 SEPTEMBRE 2019 à 20h30

LUMIÈRES : carte blanche à l’association Monoquini


Programme de trois films en présence des réalisateurs Jean-Christophe Garcia et Philippe Fernandez, et du comédien Bernard Blancan
Avec le concours de l'ALCA Nouvelle-Aquitaine

« Le film dans le film » : le cinéma retourne parfois le miroir pour se réfléchir, révélant à l’écran ses conditions de production et d’existence au travers des éléments matériels qui le constituent (la salle et son décor, la cabine de projection, le support filmique…). Les 20 ans d’Utopia sont l’occasion d’entrouvrir une fenêtre sur les coulisses du cinéma, sur l’engagement et l’imaginaire des personnes qui le font vivre et s’y ressourcent, du chasseur d’images à l’opérateur-projectionniste, sans oublier le spectateur lui-même.

REPRISES + CONTE PHILOSOPHIQUE + CARMEN

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

REPRISES

Jean-Christophe GARCIA

France 1993-2006 19 mn Noir & Blanc

En 1995, Jean-Christophe Garcia publiait Des cinémas, inventaire subjectif des cinémas de village en Aquitaine (Le Festin / A.R.P.A.). À l’origine de cet ouvrage de photographies, de nombreux plans de façades de cinémas, aujourd’hui pour la plupart disparus, avaient été réalisés en pellicule Super 8 noir et blanc. Reprises est un voyage dans le temps au travers de ces séquences.
Initialement muet, le film sera accompagné par une improvisation musicale de Jean Rougier (contrebasse) et Didier Lasserre (batterie).


CONTE PHILOSOPHIQUE (LA CAVERNE)

Philippe FERNANDEZ

France 1998 14 mn Muet Noir & Blanc
avec Bernard Blancan
Projection 35 mm

Écrit à l’occasion du centenaire du cinématographe en 1995, ce « conte philosophique » puise son inspiration dans la fameuse « allégorie de la caverne » que nul ouvrage traitant de cinéma n’omet de citer. Platon y décrit un dispositif de projection naturelle d’ombres animées visibles au fond d’une caverne, et tenues pour des objets réels par des esclaves qui y sont enchaînés. Ici, la caverne-cinéma est un monument anachronique se dressant en pleine nature comme le vestige d’une civilisation défunte, où le projecteur tourne à vide. Parmi les spectateurs, un homme se libère de sa torpeur et part explorer l’origine mystérieuse de la lumière.


CARMEN

Anja SALOMONOWITZ

Autriche 1999 23 mn VOSTF Couleur

Le portrait véridique de Carmen Martinek, une jeune femme qui nourrit une passion irrationnelle vis-à-vis des petites salles de cinéma de Vienne, au point d’en tomber amoureuse. Elle a fait du Kino Schikaneder son « partenaire particulier », au grand dam du gérant. Elle y fait le ménage, caresse les sièges, y dort. Une relation de dépendance quasi érotique s’est établie entre la cinéphile excentrique et la salle obscure.