BORDEAUX

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des trente dernière secondes
Vous trouverez ici les archives du quiz des “trente dernières secondes” Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d’Aurore) vous propos...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

Journal du 2ème confinement
Ici sont archivés les publications mises en ligne lors du 2ème confinement, du 30 octobre au 14 décembre 2020     En attendant de nous retrouver, on signe et on relaie cet appel de David Dufresne, réalisateur du film UN PAYS QUI SE TIENT SAGE. Chers ami(e)s, Samedi prochain, à 14h, se tiendront d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

THE BIGAMIST

(Bigamie) Ida LUPINO - USA 1953 1h23mn VOSTF - avec Joan Fontaine, Ida Lupino, Edmund Gwenn, Edmond O’Brien... Scénario de Collier Young.

Du 21/04/21 au 27/04/21

THE BIGAMISTÀ Chicago, Harry et Eve veulent adopter un enfant et doivent en passer par une enquête approfondie sur leur vie privée. Les services sociaux découvrent alors que monsieur, voyageur de commerce, est déjà marié à Los Angeles, sous un nom différent, avec une femme qui vient d’accoucher d’un garçon !
Sur ce scénario écrit en lettres de feu, Ida Lupino pose un regard d’une douceur conciliatrice. Une fois la faute établie, elle adopte le point de vue du coupable. À travers Harry, se raconte la solitude d’un homme qui n’a rien d’un coureur. Délaissé par une femme surmenée, il a trouvé un éclat de soleil auprès d’une autre, qui n’est pas une croque-maris mais un coeur brisé (Ida Lupino l’interprète elle-même avec tact). Le tendre piège des sentiments se referme sur ces personnages vulnérables, et sur la compagne légitime, qui retrouve toute l’affection dont elle vibre (Joan Fontaine, formidable elle aussi).

(F. Strauss, Télérama)