LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

MUNICIPALE

Thomas PAULOT - France 2021 1h49mn - avec Laurent Papot... Scénario de Thomas Paulot, Ferdinand Flame et Milan Alfonsi.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MUNICIPALEÀ l’instar du mémorable Pater (Alain Cavalier, 2011), Municipale part du postulat que la représentativité n’est qu’une posture que l’on se donne, et que la politique n’est qu’un jeu, qui perd de sa saveur quand trop de mauvais joueurs s’y prêtent. Et à voir le taux d’abstention record aux élections régionales et départementales de juin 2021… On se doute que pléthore de Français considèrent désormais qu’il y a autant de chance de voir un programme électoral se réaliser que de gagner le jackpot au Loto. Bref : le jeu est truqué, enlisé. Et face à tant de lassitude, le réalisateur Thomas Paulot va apporter une heureuse – et surprenante – solution, qu’il n’avait pas lui-même anticipée. Au départ, il souhaitait simplement filmer des enjeux électoraux locaux en prenant le village de son grand-père comme point de départ documentaire. Mais le village, trop petit, manquait d’espaces de sociabilité, de vie commune. Ses pas le mènent alors à Revin, cité industrielle des Ardennes autrefois florissante et désormais sinistrée. « Revin a beaucoup pâti de la représentation médiatique, de l’image de la ville des délocalisations, de territoire sacrifié, et les habitants en ont hérité une certaine rancœur vis-à-vis des médias. J’ai eu envie de désamorcer cela ». Lui vint alors l’idée d’amener un peu d’improvisation et de folie à son projet… en engageant un comédien (Laurent Papot, découvert dans les films de Guillaume Brac ou Vincent Macaigne) afin qu’il fasse (réellement) campagne des mois durant pour réunir des colistiers et se présenter finalement aux élections municipales de Revin. Avec curiosité et beaucoup de délices, nous voilà donc plongés au cœur de cette drôle d’expérience, mi documentaire, mi fiction, attendant de voir si un programme crédible et rassembleur finira par émerger – puisque l’acteur Laurent Papot débarque comme un cheveu sur la soupe, sans la moindre once d’idée politique à appliquer ! « Je ne viens pas avec un discours supplémentaire… Je viens avec un discours en moins, en créant un vide duquel surgiront de nouvelles idées ». Et quel vide… Puisque le comédien promet que, s’il est élu, il disparaîtra aussitôt pour laisser le « trône » aux habitants, qui n’auront plus qu’à gérer ensemble Revin, sous l’égide d’aucun leader.

La gestion collective n’est-elle pourtant pas une chimère ? Les habitants eux-mêmes viennent à poser la question. Comment s’emparer du politique après avoir été si longtemps mis de côté ? Comment apprendre les codes, et même, les créer ? Pourtant, ceux qui s’investissent dans le projet électoral de Laurent Papot vont peu à peu (re)prendre confiance en leur potentiel, ouvrir leurs voix, avec beaucoup d’humour, de conviction et de bagout… au point qu’ils hésitent de moins en moins à rentrer dans le lard du candidat Papot, pour l’amener non seulement à définir plus clairement son programme mais à assumer entièrement sa responsabilité en cas d’élection ! Avec beaucoup d’humanisme et une convivialité décapante, Municipale surprend quand il se mue en utopie politique et sociale, pleine d’espoir, avec un projet capable de redonner un peu de chaleur dans un contexte de désarroi électoral généralisé. Le film parvient à faire ce que les partis ne parviennent plus à faire (ou peu) : donner envie de se battre pour donner au politique un sens enthousiasmant et fédérateur. Comme quoi le cinéma a des vertus salvatrices, où l’union peut prendre la mesure de toute sa force.

(O. J., Magazine V.O.)