LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

RASHOMON

Akira KUROSAWA - Japon 1951 1h24mn VOSTF - avec Toshiro Mifune, Machilo Kyo, Masayuki Mori, Takashi Shimura, Minoru Chiaki... Scénario d’Akira Kurosawa et Shinobu Hashimoto, d’après deux nouvelles de Ryunosuke Akutagawa. Lion d’or, Festival de Venise 1951, Oscar 1952 du Meilleur film étranger.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

RASHOMON« La caméra est placée dans la conscience même des protagonistes… Rashomon est un véritable “thriller” de la vérité, une vérité toujours fluctuante. » Aldo Tassone, Akira Kurosawa, 1983

Avec Les 7 Samouraïs, un autre film majeur de Kurosawa. Historique encore, mais nous ne sommes pas cette fois dans la fresque épique, plutôt dans la veine intimiste du maître japonais.
Sous le portique d'un vieux temple en ruines, aux portes de la ville de Kyoto, trois hommes s'abritent de la pluie. Nous sommes au viiie siècle, les guerres et la famine font rage. Pourtant un jeune moine et un vieux bûcheron sont plus terrifiés encore par le procès auquel ils viennent d'assister. « Ma foi en l'homme en est ébranlée » dit le moine. Ils sont si troublés qu'ils vont obliger le troisième voyageur à écouter le récit de ce procès : celui d'un bandit célèbre, accusé d'avoir violé une jeune femme et tué son mari. Le drame a eu lieu dans dans cette même forêt, à l'orée de laquelle s'élève le portique de Rashomon…
Dans la clairière ensoleillée, quatre fois le drame va se jouer. Selon les quatre versions qu'en ont donné le bandit, la femme, le mari mort (qui parle par la bouche d'une sorcière) et le bûcheron, témoin du drame. Kurosawa alterne, avec une maîtrise admirable, les gros plans des visages et les plongées ou contre-plongées dans les arbres. À la fois il fouille les âmes et réintègre les humains dans la nature…

Chacun sa vérité, à la manière de Pirandello ? Pas tout à fait, car la vérité, ici, on la devine. Deux des quatre récits se recoupent. Les mensonges de chacun ne sont pas motivés par le désir d'échapper à la justice, ils naissent plutôt du refus de s'accepter soi-même, avec ses lâchetés et ses petitesses. Et aussi, chez la femme surtout, d'un désir inavoué, plus ou moins conscient, d'auto-punition. Voyage pénétrant au cœur de l'âme humaine, en laquelle Kurosawa affirme sa foi envers et contre tout, Rashomon est aussi un spectacle splendide. Comme qui dirait un chef d'œuvre…