LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Dernier Ciné trico'thé de la saison !
On se retrouve le samedi 1er juin dans le hall du cinéma après la séance - vers 16h - de L’ADIEU À LA NUIT, pour papoter, siroter un thé (sûrement glacé !) et tricoter !... Lire Dernier Ciné trico'thé de la saison !...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Nouveautés Vidéo en Poche
Il y a du nouveau sur Vidéo en Poche ! Nous sommes très heureux de vous annoncer l’entrée au catalogue du film 120 battements par minute de Robin Campillo ainsi que de Jeanette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont. Le principe est toujours le même, venez avec votre clé USB ou votre dis...

Retirada

Également au programme - VALE A PENHA SONAR

Séance unique le lundi 3 juin à 21h

UN EXILIO : PELICULA FAMILIAR

Juan Francisco URRUSTI - documentaire Mexique 2017 2h04mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UN EXILIO : PELICULA FAMILIARC'était il y a 80 ans, le 25 mai 1939 : le navire français « Sinaïa » quitte le port de Sète à destination de Veracruz au Mexique. A son bord, 1599 hommes, femmes et enfants espagnols, fuyant la dictature de Franco. Parmi eux, se trouvent les quatre grands-parents de Juan Francisco Urrusti, le réalisateur de ce film poignant. Le Mexique et son président, Lazaro Cardenas, les accueilleront à bras ouverts. Il revient sur cette histoire à travers les témoignages des membres de sa famille et de nombreuses images d'archives rares.
Des décennies avant d’entamer la réalisation de ce documentaire, et avant même de posséder sa première caméra, Urrusti a enregistré sur bandes magnétiques le témoignage oral de ses grand-parents. Le réalisateur mexicain entremêle ces enregistrements avec les témoignages de ses parents et de descendants de réfugiés espagnols vivant au Mexique. Cette quête généalogique inscrit ce récit familial dans la grande Histoire : de l'instauration de la Seconde République espagnole à l'exil contraint au terme de la Guerre Civile.

Le film documente un épisode peu connu de La Retirada, celui du départ pour le Mexique de pas moins de 20000 réfugiés espagnols et questionne, en creux, notre capacité d'empathie et notre volonté d'intégration. Le réalisateur explique par ailleurs sa démarche, qui au-delà du récit familial et historique nous parle d'aujourd'hui : « Quand j'ai commencé à monter le documentaire, l'objectif était de raconter certains faits historiques que je pensais nécessaires de montrer car lorsque l'on oublie ses souvenirs, l'Histoire se répète. »