LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

"Un sale métier" à voir sur Mediapart
UN SALE METIER, c’est le titre (emprunté au Voleur de Georges Darien) d’un très chouette film réalisé par Pascal Catheland il y a quelques années, qui est visible en accès libre sur le site de Mediapart pendant une semaine à partir du 26 avril 2020 : Un sale métier / Mediapart. La présentation d...

LES GRANDS VOISINS, LA CITE REVEE
LES GRANDS VOISINS et Utopia Sainte Bernadette à MontpellierUne fois n’est pas coutume, à la suite de nos amis d’Utopia Tournefeuille, nous nous essayons à partager avec vous un film, LES GRANDS VOISINS - et de profiter autant que possible de ce moment pour discuter, ensemble, avec d’autres. San...

La Lettre de Wajdi Mouawad
“Nogent-sur-Marne, le 12 avril 2020Mon cher petit garçon, T’écrire ces quatre mots me bouleverse. Ils rendent si réel l’homme que tu es, en cet aujourd’hui qui est le tien, quand, dans celui qui est le mien, tu n’es encore qu’un enfant. Cette lettre je l’adresse donc à l’homme que tu n’es pas en...

Séance unique le lundi 23 septembre à 20h, suivie d'une discussion - en préambule de l'événement magdalena qui aura lieu sur Montpellier du 30 septembre au 12 octobre.

JE NE SUIS PAS FÉMINISTE, MAIS...

Florence Tissot et Sylvie Tissot - documentaire France 2014 52mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

JE NE SUIS PAS FÉMINISTE, MAIS...Ce documentaire retrace le parcours de Christine Delphy, figure majeure de l’histoire du mouvement féministe en France. Militante, fondatrice du MLF, elle est aussi l’une des principales théoriciennes du concept de genre et l’une des représentantes du féminisme matérialiste. Un film-portrait à découvrir d’urgence pour comprendre l’importance des luttes, qui, hier comme aujourd’hui, font avancer la cause des femmes. Sa confiance nous rassérène mais nous ne pouvons échapper à une nostalgie presque douloureuse qui nous accompagne tout le long de ce film réalisé par les soeurs Tissot en hommage à la sociologue, théoricienne et militante féministe. Ce film est parsemé de pépites : pépites d’archives, pépites de réflexions qui, loin de pouvoir résumer la pensée foisonnante de Christine, l’esquissent seulement et nous renvoient incessamment à la lecture et à la relecture de ses oeuvres.
L’évocation de son enfance, de ses parents, de « sa vie amoureuse qui commence par des chagrins d’amour » est d’autant plus émouvante qu’elle nous révèle une Christine aussi fragile que résistante, une Christine dont le délicieux humour est parfois tendre et d’autres fois cinglant.
« Le féminisme a donné un sens à ma vie – dit-elle – mais ne m’a pas rendue heureuse, d’ailleurs – ajoute-t-elle – je ne sais pas ce que c’est être heureuse mais je sais que je me mets souvent en colère et je pense que les femmes ne se mettent pas assez en colère ! »

Entre archives et paroles de Christine, un déferlement d’informations s’accélère même pour les initié-e-s. Nous sommes alors tenté-e-s d’arrêter l’image, de revenir un peu en arrière pour poser d’autres questions ou tout simplement pour prolonger le parfum d’un souvenir. (texte publié sur le site du Festival International de Films de Femmes de Créteil)