LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CALENDRIER - ACCESSIBILITÉ PMR partie 9
Chers spectateurs,Suite aux travaux de reconstruction, merci de noter que la rampe PMR ne sera pas accessible aux fauteuils roulants entre le mercredi 26 février et le vendredi 28 février inclus.N’hésitez pas à nous appeler (0467523200) pour connaître l’avancement des travaux afin de ne pas vous...

CALENDRIER - ACCESSIBILITÉ PMR partie 8
Chers spectateurs.Actuellement, la rampe d’accès PMR est praticable.Veuillez noter qu’une nouvelle déconstruction/reconstruction est prévue, mais nous ne savons pas encore quand.Cordialement.... Lire CALENDRIER - ACCESSIBILITÉ PMR partie 8...

CALENDRIER - ACCESSIBILITÉ PMR partie 7
Chers spectateurs,Suite à une erreur de construction, la nouvelle rampe PMR doit être démolie puis reconstruite !Nous sommes donc désolés de vous annoncer, une fois de plus, que la rampe PMR n’est toujours pas accessible aux fauteuils roulants, et ce jusqu’à nouvel ordre !N’hésitez pas à nous ap...

  • ADAM

    Il est des souvenirs aussi lumineux que douloureux, qui laissent à tout jamais des traces impérissables. C’est un de ceux-là qui a conduit Maryam Touzani à réaliser cette première fiction. Avec dignité, humblement, il lui confère sa puissance discrète. Une part d’âme plane entre les images, impalpable, mais ô combien présente. Elle rend le récit, finement tissé de menus détails émouvants, infiniment universel. On aimerait pouvoir se lover parmi ses personnages, les étreindre physiquement, touché... (lire la suite)

  • Anna M.

    On dit que l’amour donnait des ailes ; qu’il ouvrait les portes du 7e ciel... Qu’il transportait au-delà du réel, dans un monde fascinant dominé par ses codes, son propre langage... On dit aussi que l’amour peut tuer, qu’il peut être dévastateur, carnivore, qu’il peut tout engloutir, tout, y compris l’objet de son affection. Le titre du film fait penser à ces cas cliniques dont la médecine dissimule le nom sous couvert du secret professionnel. Anna M. M comme mystérieuse, mentale. M comme malad... (lire la suite)

  • BROOKLYN SECRET

    Olivia est d'origine philippine et travaille comme aide-soignante à domicile auprès d'Olga, une vieille femme russe ashkénaze de Brooklyn. Charmante au demeurant, Olga commence doucettement à perdre les pédales, ne reconnaît plus sa cuisine, confond ses enfants avec ses petits et arrière-petits enfants, au grand désarroi de sa famille. L'indispensable Olivia, qui connaît son Olga sur le bout des doigts, gère avec professionnalisme et humanité la lente dégénérescence de la vieille dame. Pourta... (lire la suite)

  • CUBAN NETWORK

    Avec un charme et une discrétion presque timides, Olivier Assayas creuse son sillon tenace, construisant une œuvre puissante et polymorphe. Jamais il ne se complait dans la facilité de la redite, toujours il outrepasse ses zones de confort, explore de nouveaux genres, passant de l’intime au collectif, du contemplatif à l’action qui ébouriffe. De Demon lover à Sils Maria, de L’Heure d’été à Clean, d’Après mai à Carlos… le réalisateur éclectique semble vouloir embrasser toutes les langues, tous le... (lire la suite)

  • CYRILLE, AGRICULTEUR, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes

    Lorsque le réalisateur Rodolphe Marconi rencontre Cyrille, un peu par hasard, c'est sur une plage de la Côte Atlantique, loin de ses bêtes et de son Auvergne. Le jeune trentenaire avance dans les vagues mais seulement jusqu'aux genoux. A 30 ans, Cyrille, qui n'a jamais appris à nager, découvre l'océan et prend des vacances pour la première fois. Son meilleur et à vrai dire seul ami lui a offert le camping, son frère a exceptionnellement accepté de garder ses vaches pendant 15 jours et son père v... (lire la suite)

  • DARK WATERS

    Il y a quelque chose de pourri en Virginie-Occidentale, au cœur du massif des Appalaches, en cette fin des années 1990. Les fermiers voient leurs vaches mourir les unes après les autres, les yeux rouges, sanguinolents, comme si elles avaient été possédées. Les habitants de la région affichent quant à eux un taux anormalement élevé de cancers… Et au milieu du paysage – géographique, social, psychologique, affectif –, une usine appartenant à Du Pont, l’un des plus grands groupes industriels de chi... (lire la suite)

  • DE GAULLE

    Avouons-le, notre premier réflexe, à l'annonce d'un film sur le Grand Charles, fut de méfiance : l'entreprise était gonflée, le personnage trop proche de nous, trop particulier peut-être… En choisissant de ne prendre en compte qu'une toute petite partie de la vie de De Gaulle, tout juste deux mois entre avril et juin 1940, Gabriel Le Bomin a choisi le bon angle : ce grand type qui ne semble pas à l'aise dans son corps est encore inconnu de tous, il n'est pas encore entré dans l'Histoire, personn... (lire la suite)

  • FRIDA

    « Je veux que tu brûles ce traître de corps ! Je ne veux pas être enterrée. J’ai passé assez de temps allongée. ». C’est à travers cette phrase emplie de colère que l’on prend conscience de la souffrance, mais aussi de la force de caractère de la plus célèbres des peintres mexicaine : Frida Kahlo. Après un violent accident d’autobus lui ayant causé plusieurs fractures, dont une de la colonne vertébrale, Frida multiplie les séjours à l’hôpital. Forcée de vivre avec cette douleur, elle décide de ... (lire la suite)

  • JEUNE BERGÈRE

    Qu'est ce donc qu'être agriculteur – et en l'occurrence agricultrice – aujourd'hui ? Delphine Détrie ne prétends pas dresser un portrait exhaustif mais pour répondre à cette question, elle « se contente » de faire le (très beau) portrait de Stéphanie, qui en a eu assez de Paris et a choisi le Cotentin pour concrétiser l'un de ces rêves : devenir bergère. Il lui aura fallu du temps, retourner à l'école, faire des stages avant d'y parvenir. Pour autant rien de simple dans ces choix, entre paperass... (lire la suite)

  • JEUNE BERGÈRE

    Qu'est ce donc qu'être agriculteur – et en l'occurrence agricultrice – aujourd'hui ? Delphine Détrie ne prétends pas dresser un portrait exhaustif mais pour répondre à cette question, elle « se contente » de faire le (très beau) portrait de Stéphanie, qui en a eu assez de Paris et a choisi le Cotentin pour concrétiser l'un de ces rêves : devenir bergère. Il lui aura fallu du temps, retourner à l'école, faire des stages avant d'y parvenir. Pour autant rien de simple dans ces choix, entre paperass... (lire la suite)

  • K CONTRAIRE

    On dirait des lycéens rigolards qui se succèdent sur la scène d’un atelier de théâtre. Chacun son texte, chacun son style : Ulysse, 25 ans, avec un air de gamin trop vite monté en graine, a le verbe haut, le sourire désarmant et le regard clair, ses mots claquent – les vannes fusent aussi vite que les rires… Sauf que voilà : ces grands gosses sont en prison. Ulysse, plus combinard que malfrat, est à la veille d’en sortir et répare activement son retour à la vie normale. Et on pressent que ce ne ... (lire la suite)

  • KONGO

    Quelle étrange affaire que ce Kongo ! Un film perché entre songe, mythe, documentaire, un véritable ovni franchement intrigant et dépaysant. Autant il peut paraitre étrange à un occidental blanc comme un cachet d’aspirine de retrouver le matin dans sa boîte-aux-lettres la réclame d’un féticheur vous promettant amour, gloire et argent, autant ça relève en Afrique du quotidien et surtout des croyances profondes. Nous voilà rendus à Brazzaville, capitale de République du Congo, où, contrairement à... (lire la suite)

  • L’ODYSSÉE DE CHOUM

    Un merveilleux programme bâti autour d’un merveilleux film, L’Odyssée de Choum, qui va ravir les petits par sa délicatesse, sa tendresse, son émotion et sa splendeur visuelle. L’ODYSSÉE DE CHOUM (écrit par Claire Paoletti et Julien Bisaro, dessiné et réalisé par Julien BISARO - France 2019 26 min) Avant même de pouvoir sortir de sa coquille, et alors que la tempête l’a poussée hors du nid familial, Choum la bébé chouette entrevoit le visage d’un écureuil. Serait-ce sa mère ? Comme si la quêt... (lire la suite)

  • LA COMMUNION

    Il y a dans le titre original de ce film polonais emballant une part d'ironie joyeuse intraduisible en français. Littéralement « Boże Ciało » signifie « la Fête-Dieu », une fête qui, si elle n’est plus tellement suivie chez nous, reste extraordinairement populaire en Pologne et donne lieu à des processions tellement colorées qu’elles prennent des allures de carnavals païens, attirant autant de spectateurs que de processionnaires. Festivités encore plus incontournables que Noël chez nous, que l’o... (lire la suite)

  • LA FILLE AU BRACELET

    Qui est vraiment Lise Bataille ? Une jeune fille innocente prise dans la tourmente d'un terrible règlement de comptes ? La coupable idéale d'un sombre fait divers ? Amie pour la vie qui cache son désespoir sous un masque d'indifférence ? Ou meurtrière manipulatrice au sang froid implacable ? Au terme de ce drame en huis-clos construit avec sobriété et tenue, il est fort possible que le spectateur ne trouve aucune des réponses espérées et que le doute apparaisse, au final, comme le seul vainque... (lire la suite)

  • LE CAS RICHARD JEWELL

    Il faut croire qu'Eastwood a décidé, avec l'âge, de ne plus perdre de temps. Il poursuit ainsi, au rythme stakhanoviste d'un film par an, son portrait de l'Amérique profonde, s'attachant à ses héros sans cape ni collant, ceux que l'on appelle des héros ordinaires (remember l'excellent Sully). C'est encore le cas ici : inspiré de faits réels, le film retrace l'histoire de Richard Jewell, vigile de son état, accueilli en héros pour avoir repéré et signalé la présence d'une bombe sur le parc olympi... (lire la suite)

  • LES PETITS CONTES DE LA NUIT

    Une histoire, un câlin, un bon lit, il en faut peu pour bien dormir ! Six contes-doudous pour aborder avec les tout-petits l’univers du sommeil et de la nuit LA PROMENADE DE MONSIEUR PAPIER (Ben Tesseur et Steven De Beul - Belgique 2017 8min34) Le soleil s’est levé et une belle journée s’annonce. Du matin au soir, Monsieur Papier vit des aventures ordinaires et pourtant palpitantes. Quand vient la nuit, il peut dormir sur ses deux oreilles : demain sera tout aussi formidable ! PETITE ÉTIN... (lire la suite)

  • LETTRE À FRANCO

    Avec Lettre à Franco, Alejandro Amenabar revient vers ses racines ou plutôt vers les racines du mal. La petite enfance du réalisateur, fils d’une mère espagnole et d’un père chilien contraints de se jeter dans les griffes de la dictature franquiste en fuyant celle de Pinochet en 1973, aura été marquée par l’empreinte du totalitarisme. On comprend d’autant mieux ses légitimes inquiétudes quand il déclare : « L’expression « Alors que dure la guerre » (qui est le titre original du film) signifie de... (lire la suite)

  • OPERA

    Dans un opéra italien, Betty, une jeune cantatrice, doit endosser le rôle de Lady Macbeth dans une adaptation avant-gardiste de l’œuvre de Verdi mise en scène par un réalisateur de films horrifiques. Dès le soir de la première, Betty est harcelée par un spectateur déséquilibré qui commet alors une série de meurtres sadiques dans son entourage. L’opéra. Le cinéaste devait s’y confronter tôt ou tard tant il est présent dans son œuvre (un élément du décor dans nombre de ses films). Les codes, la... (lire la suite)

  • OSKAR ET LILY

    Ce très beau et très attachant Oskar & Lily est le second film de fiction d'Arash T. Riahi, cinéaste en Iran et Viennois d'adoption depuis 1982. Il arrive onze ans après le premier, Pour un instant la liberté, pourtant très remarqué, récompensé dans moult festivals… et programmé chez nous en 2009. On espère qu’il faudra attendre moins longtemps avant de découvrir Une histoire de cœur, actuellement en écriture, troisième volet de ce que le réalisateur considère comme une trilogie. Pendant ces on... (lire la suite)

  • PARASITE

    En deux décennies, Bong Joon-Ho s’est imposé comme un des réalisateurs majeurs du cinéma asiatique. Grâce à ce qu'on appelle des films de genre (polar, fantastique, thriller) qui ont toujours laissé une belle place à la sensibilité et à l’humour. Punchy, émouvants, drolatiques, un brin sanguinolents… tels le virtuose Memories of murder, le délirant The Host, les terriblement touchants Mother et Okja… Ce nouvel opus, Parasite, ne déchoit pas, ni ne déçoit, tout au contraire. Il confirme que la pa... (lire la suite)

  • PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU

    Étonnante Céline Sciamma, toujours là où on ne l’attend pas. Non par plaisir d’étonner la galerie, mais pour le bonheur de renouveler son style, de relever de nouveaux défis tout en creusant un peu plus ses sujets de prédilection. Rendre visibles les invisibles, celles en marge de la société et ici de l’histoire. La réalisatrice s’empare avec brio de la forme classique et la dépoussière, innove, lui rend sa spontanéité. Ce Portrait de la jeune fille en feu (quel titre !) éclaire différemment tou... (lire la suite)

  • SI C'ÉTAIT DE L'AMOUR

    Ils sont quinze jeunes danseurs, d’origines et d’horizons divers. Ils sont en tournée pour danser Crowd, une pièce de Gisèle Vienne sur les raves des années 90. En les suivant de théâtre en théâtre, Si c’était de l’amour documente leur travail et leurs étranges et intimes relations. Car les frontières se troublent. La scène a l’air de contaminer la vie – à moins que ce ne soit l’inverse. De documentaire sur la danse, le film se fait alors voyage troublant à travers nos nuits, nos fêtes, nos amou... (lire la suite)

  • STARCRASH

    Le lieu du crime : Cinecitta, 1978 ; la victime : un jeune cinéaste californien qui vient de faire un carton mondial avec son film de SF pour ados ; le suspect : Lewis Coates (prononcez Luigi Cozzi). Relevant crânement un défi que personne ne lui lançait, le brave soldat Cozzi met en chantier son remake de Star Wars (et oui !) en appliquant les règles définies depuis les années 50 par l’industrie du divertissement transalpin : un budget serré, un scénario-décalqué, une pelletée d’acteurs inconnu... (lire la suite)

  • THE GENTLEMEN

    Ce sont des gangsters mais cela ne les empêche pas d’être raffinés. Mickey Pearson, par exemple, beau mec plutôt canaille, a beau être directement importé des États-Unis, il est plus britannique qu’un lord. Baron de la drogue à Londres, Duc de la pègre et des fermes de cannabis, il n'a de faiblesses que pour les costumes impeccablement taillés – et pour sa femme, Rosalind, qui tient un garage automobile en escarpins Louboutin et sert du champagne aux client(e)s dont la voiture n’est pas prête… C... (lire la suite)

  • THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW

    Créée à Londres en 1973, dans un théâtre de King’s Road, la comédie musicale de Richard O’Brien, The Rocky Horror Show obtint, pendant plusieurs années, un succès important auprès des jeunes. Le cast original comprenait Tim Curry, Richard O’Brien, Little Nell, Patricia Quinn, Jonathan Adams, Christopher Malcom… Le Rocky traversa l’Atlantique, vers la côte Ouest à Los Angeles pour s’installer sur Sunset Boulevard en mars 1974. Le cast ne comprenait plus que Tim Curry par rapport au cast original ... (lire la suite)

  • UN DIVAN À TUNIS

    La scène d'introduction – quiproquo autour du célèbre portrait photographique de Sigmund Freud portant la chéchia rouge, le couvre-chef traditionnel tunisien – dit bien d'emblée toute la fantaisie de ce film, et tout l'humour de sa pétillante héroïne, Selma, fraîchement débarquée de Paris pour installer son divan à Tunis ! Car n'en déplaise aux langues de vipères, aux oiseaux de mauvaise augure et autres sceptiques locaux qui jurent par le Saint Coran qu'il n'y a pas besoin de psy dans ce pays, ... (lire la suite)

  • UN HOMME PRESSÉ

    Que l’on soit inconditionnel de Fabrice Luchini ou pas, qu’il vous agace, vous éblouisse ou vous laisse de marbre, nul ne peut contester son talent hors pair quand il s’agit de manier les mots, ceux des autres en particulier, ou les siens, qu’il sait si parfaitement agrémenter de citations distillées avec gourmandise. Il est sans doute l’un des seuls comédiens français à maîtriser aussi bien cet art oratoire, l’un des seul aussi à le mettre en avant dans chacun de ses films, quelle que soit la n... (lire la suite)

  • UNE MÈRE INCROYABLE

    Une mère incroyable, titre français frustrant, tellement éloigné de « la plaideuse » ou « avocat(e) plaidant(e) », qui serait la traduction littérale de Litigante, le titre original. Si l'espagnol sortait la gent féminine de derrière ses fourneaux et ses langes, le français l’y renvoie… Bref, passons, mais ne passez pas à côté de ce film ! Réalisé par un homme, il exprime pourtant une sensibilité féminine, féministe, réjouissante. Un chronique aussi puissante que drôle sur la filiation, la famil... (lire la suite)