LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



MA FOLLE SEMAINE AVEC TESS

Steven Wouterlood - Pays-Bas 2019 1h23mn VF - Avec Josephine Arendsen, Sonny Van Utteren... Scénario de Laura Van Dijk, d'après le livre Ma folle semaine avec Tess d'Anna Woltz. Pour les enfants à partir de 8 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MA FOLLE SEMAINE AVEC TESSLes vacances de l'enfance sont souvent le lieu de rencontres et de prises de conscience qui nous marquent jusqu’à la fin de notre vie. Cet été, pour Sam, 11 ans, elles vont rimer avec des premières fois fondamentales.

C’est l’été, Sam vient d’arriver avec sa famille sur la merveilleuse île de Terschelling mais leur séjour débute mal. Sa mère est clouée au lit à cause d’une forte migraine et son frère se casse une jambe sur la plage. Sam se retrouve alors seul à déambuler dans le village et rencontre Tess, une fille qui a des étincelles plein les yeux… Il se réjouit de partager des moments avec cette nouvelle amie dont il admire l’audace et l’enthousiasme. Mais cette belle rencontre ne doit pas lui faire oublier son « programme d’entraînement à la solitude »… En effet, il se pose beaucoup de questions sur la mort et comme il est le cadet de la famille, il imagine qu’un jour il devra s’habituer à vivre seul, sans ses parents ni son frère ainé…
Lors d’un pique nique organisé par Tess, le jeune garçon constate qu’elle a un comportement étrange et il finit par comprendre qu’elle se sert de lui pour accomplir son plan secret. Tess lui avoue son histoire et lui demande même de l’aide. En effet, elle a retrouvé la trace de Hugo, son père qu’elle n’a jamais connu et elle a bien l’intention de le rencontrer ! Elle lui a fait gagner un voyage sur l’île où elle habite pour pouvoir le côtoyer et décider ensuite s’il ferait un bon père ou pas. Tout cela bien sûr sans que Hugo, son prétendu père ne se doute de rien…

Les aventures de Sam ont lieu sur une île paradisiaque filmée avec talent par le jeune réalisateur danois, Steven Wouterlood. Parce qu’il s’attarde sur les corps, les visages et les décors avec grâce, on se sent proche des personnages, mais aussi des éléments que sont la mer, le ciel et la terre et la végétation sèche et folle de cette jolie île du nord. Le film est une vraie bouffée d’air frais. La spontanéité des personnages qu’incarnent Sonny Van Utteren (Sam) et Josephine Arendsen (Tess) nous les rend extrêmement attachants. Le temps du film épouse le temps de cette folle semaine de vacances et on en ressort, comme eux, émus et un peu différents.

(Marine Louvet - benshi.fr)