LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

Tournefeuille Culture

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

LE VOYAGE DE CHIHIRO

Ecrit et réalisé par Hayao MIYAZAKI - Japon 2001 2h02mn VF - Ours d'or festival de Berlin 2002. Pour les enfants à partir de 10 ans. Film d’animation des Studios GHIBLI.

Du 31/01/21 au 28/02/21 à Tournefeuille

LE VOYAGE DE CHIHIROChihiro est une fillette de 10 ans, délurée et passablement capricieuse. Avec ses parents, elle roule vers leur nouvelle demeure: la famille déménage et cela n’enchante guère la gamine, triste comme un caillou; pas facile de quitter ses copines, son école, son petit monde à elle.
Un embranchement, une hésitation et voilà la famille égarée, l’auto coincée dans un cul- de – sac, avec un immense bâtiment rouge pour unique perspective.
De l’autre côté, c’est une ville fantôme qui les accueille, une sorte d’immense parc d’attractions laissé à l’abandon… Un inquiétant silence plane sur les lieux et lorsque la nuit tombe, des choses bizarres se produisent...
Chihiro perd alors la trace de ses parents et se met à courir, à courir, jusqu’à se perdre à son tour, pour finalement se retrouver en face d’une cité imposante sur laquelle planent d’immenses nuages de fumée. Aidé par un mystérieux garçon, Haku, Chihiro découvre alors que le monde dans lequel elle a mis les pieds est le territoire de Yubaba, sorcière maléfique et laide comme un pou qui dirige d’une main de fer ce qui s’avère être des bains. Haku lui apprend que c’est lieu sacré où les Dieux viennent se ressourcer, se reposer avant de repartir vaquer à leurs divines occupations… Dans cette cité, les nouveaux arrivants, les humains sont transformés en animaux afin d’êtres mangés. Ceux qui échappent à ce funeste destin sont condamnés à se désintégrer dès lors que leur inutilité au sein de la communauté des bains est avérée. Pour retarder l’échéance fatidique, Chihiro va devoir se mettre à travailler et passer un contrat avec Yubaba qui, en gage de son obéissance, lui confisque son nom…
Commence alors le voyage, ce voyage de Chihiro, peuplé de rencontres plus ou moins heureuses, plus ou moins divines, plus ou moins dangeureuses mais toujours magnifiquement habitées par la poésie, la singularité, l’onirisme et la beauté du cinéma de maître Miyazaki.