LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

Tournefeuille Culture

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

CINÉ EN TRANSAT AU MÉTRONUM (cycle de projections de films musicaux, en transat*, dans la salle du Metronum) : séance unique mardi 12 janvier à 19h suivie d’une rencontre avec Arno Bitschy, le réalisateur. Tarifs habituels du cinéma, préventes en ligne https://utopiaborderouge.festik.net/ ou à la caisse d’Utopia (Borderouge ou Tournefeuille) à partir du 16 décembre.

MOTHER CITY BLUES

Arno Bitschy - documentaire France 2013 52mn -

Du 31/01/21 au 28/02/21 à Toulouse (Borderouge)

MOTHER CITY BLUESLe cap est la « ville-mère » de la nation sud-africaine. Cette matrice dont s’enorgueillissent les guides touristiques a ses revers. Cape Town est unique à bien des égards. Ville la plus cosmopolite de l’Afrique du Sud, elle regroupe les trois communautés du pays : noirs (natif), blancs (afrikaans) et Métis (brown ou colored). Aujourd’hui encore, les enfants nés de ce port à la croisée des continents se déchirent pour décider qui est le fils préféré de cette mère équivoque. Par l’apartheid ils ont vécu séparés, depuis, les limites sont devenues un peu plus floues, mais l’ordre des choses reste en place. Dans le cadre du projet Cape Town Effects, le réalisateur Arno Bitschy, stéphanois d’origine et lyonnais d’adoption, documentariste aguerri, dresse le portrait de cette étonnante mégalopole post apartheid au travers du regard de trois personnages, trois rappeurs, entre découverte et confidence, un regard insolite constitué de témoignages et d’instants pris sur le vif, un instantané éloquent.

Depuis presque 10 ans, le label lyonnais Jarring Effects entretient des relations privilégiées avec la scène indépendante hip-hop et électronique sud-africaine. La rencontre de Ben Sharpa et du label underground du Cap Pioneer Unit donne lieu à une série de sorties discographiques et de tournées. Suite logique, rendez-vous est pris en janvier 2013 au Cap, pour un mois de rencontres et de sessions d’enregistrement. L’objectif : saisir un instantané musical de la scène underground sud-africaine. Un goût commun pour la musique hip-hop et électro innovante, politiquement et culturellement consciente réunit les membres du groupe. Symbole de ce cross over musical, national et idéologique, les MC's s’expriment en trois langues différentes : l’Afrikaan, langue des anciens colons, le Xhosa, dialecte du pays, et l’anglais, toutes trois utilisées en Afrique du Sud.

* dans la limite des transats disponibles