LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

Journée mondiale du refus de la misère, séance unique proposée par le Secours populaire de Toulouse dimanche 17 octobre à 14h à Borderouge en présence de la réalisatrice Claire Lajeunie-Grimblat.

PAUVRES DE NOUS

Écrit et réalisé par Claire Lajeunie-Grimblat - documentaire France 2018 1h10mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PAUVRES DE NOUSUn Français sur sept, cela fait 9 millions de personnes. 9 millions de vies sous le seuil de pauvreté avec moins de 1015 € par mois. Pour vivre ou pour survivre ? Pauvres de nous raconte le cycle de ces vies. De l’adolescence à la retraite, il dévoile le visage de la pauvreté. Cinq profils, cinq regards… cinq générations parlent sans tabou de leur douloureux quotidien. Des enfants, des hommes et des femmes qui nous ressemblent. Matéo a 12 ans ; sa famille, habitant dans un village du Maine-et-Loire, tente d’avancer avec 800 € par mois et un soutien du Secours populaire. Comme 40 000 enfants en France, il ne mange pas toujours trois repas par jour. A 32 ans, Sébastien est né dans une famille modeste. Il a financé lui-même ses études. Malgré son bac + 6, il est sans emploi. Une fois qu’il a payé toutes ses charges, il vit avec moins de 7 € par jour et milite pour dénoncer cette génération surdiplômée et sacrifiée. Erwan lui s’enfonce dangereusement année après année, il fait partie des travailleurs pauvres comme plus de 2 millions de Français. A 45 ans, il est kiosquier parisien. Il est à la limite du seuil de pauvreté en travaillant plus de dix heures par jour. Isabelle a 54 ans et survit avec son RSA de 460 €. Après un divorce douloureux et de longues années de chômage, elle tente de retravailler depuis 5 ans. Trop vieille pour le monde du travail, trop jeune pour la retraite. Les séniors sont plus d’un million à vivre avec moins de 1000 € par mois. Marianne a travaillé plus de 35 ans, elle touche 672 € de retraite, à 63 ans. Ce sont ses enfants qui remplissent son frigidaire. Pauvres de nous est un film intime, authentique et un portrait saisissant d’une France à la déroute.