LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Le cinéma et le bistrot d'Utopia Tournefeuille sont fermés jusqu'au 12 août
Le lieu sera fermé jusqu’au 12 août pour réalisation des grosses œuvres afin de conforter le terrain qui héberge le cinéma. En effet un affaissement du terrain concernant l’annexe de la salle 1, sortie de secours côté bistrot, a mis à rude épreuve notre bâtiment, comportant de problèmes divers e...

SOS Méditerranée lance un appel aux dons
Chères citoyennes, chers citoyens,À l’heure où nous vous écrivons, l’Ocean Viking fait route vers la Méditerranée centrale pour porter secours aux personnes en détresse en mer. Durant ces dernières semaines et suite à la fin de notre partenariat médical avec Médecins Sans Frontières, nous avons dû n...

Pour un cinéma durable et des rencontres d’une nuit (par Anna Pitoun)
La chance quand on est réalisatrice de films documentaires c’est que vos travaux suscitent des débats. Alors on vous invite. Pour une soirée, une matinée. A une rencontre avec le public. C’est l’une des choses que je préfère. Ces moments d’échange, quand la lumière se rallume et que les spectateurs ...

Atelier d'écriture YAKSA 7 : Kévin
La première fois que je l’ai vu, c’était à mon anniversaire, il était sorti d’un énorme gâteau avec des oreilles de lapin et un pompon blanc coincé entre les fesses. On peut pas vraiment dire que ce soit mon genre de mec mais il s’était passé un truc, je ne sais pas quoi exac...



  • A DARK, DARK MAN

    Ce film d’une puissance visuelle et narrative hors du commun porte bien son titre : il est aussi « noir, noir » que son personnage principal, mais il en a aussi son humour, dont on vous laisse deviner la tonalité. Et si un peu de blanc virginal résiste, il se pourrait bien qu’il soit engouffré à son tour dans des ténèbres insondables… Le début du film nous captive d’entrée, intrigant, étrange, et nous met tous les sens aux aguets… Au milieu d’un grand champ de maïs asséché par le soleil, un hom... (lire la suite)

  • À LA RECHERCHE DES FEMMES CHEFS

    « Cuisine de bonne femme » : se dit de préparations évoquant une cuisine mijotée, simple, familiale ou rustique, que l’on retrouve aussi dans les appellations « à la ménagère », souvent servies dans le récipient de cuisson (cocotte, plat, casserole). En guise d’introduction à ce film éminemment féministe, cette définition résume bien l’esprit qui prévaut encore aujourd’hui dans le petit monde très fermé et très masculin de la gastronomie française. Et pas que… Pourquoi quand on entend « cuisini... (lire la suite)

  • ADN

    ADN… voilà un acronyme qu’on emploie désormais à toutes les sauces, en oubliant souvent sa véritable définition. Maïween, elle, se garde d’une erreur aussi grossière et embrasse le mot, comme tous les maux, dans leur acception première. Elle avance sans fard, avec une lucidité aussi brutale que lumineuse, sur le fil ténu d’un récit que jamais elle ne lâche. Elle confirme par là-même qu’elle est une grande cinéaste qui fait de sa vie un champ d’étude pour lui donner une dimension universelle. Ell... (lire la suite)

  • DRUNK

    « L’alcool tue lentement. On s’en fout. On n’est pas pressés. » (Georges Courteline) « L’alcool est un anesthésique qui permet de supporter l’opération de la vie. » (Georges Bernard Shaw) Quatre amis : Martin, Tommy, Peter et Nikolaj, tous les quatre enseignants de lycée. Qui ne pètent pas la forme, c’est le moins qu’on puisse dire, encalminés dans une existence devenue morne et routinière. Leurs élèves sont à deux doigts de les mépriser, notamment Martin (Madds Mikkelsen), professeur d’his... (lire la suite)

  • FALLING

    « Longtemps j’en ai voulu à mon père ». Ces quelques mots qui évoquent certainement beaucoup de choses chez beaucoup d’entre vous pour des raisons diverses, pourraient être le mantra que se répète le personnage incarné par Viggo Mortensen. Parce que bien sûr, la vie aidant, cette rancœur vacille, s’amenuise, se perd, jusqu’à ne devenir que le souvenir d’un état et en l’occurence d’une vérité qui ne veut plus rien dire. Pour sa première réalisation, l’acteur qu’on ne présente plus – même s’il est... (lire la suite)

  • L'ORDRE MORAL

    Trois pointures sont à l’affiche et à l’origine de cet excellent film portugais : la remarquable et pourtant trop rare Maria de Medeiros, le maestro scénariste Carlos Saboga, à qui l’on doit entre autres le magnifique Les Mystères de Lisbonne, et le moins connu Mario Barroso, l’un des plus grands chefs-opérateurs portugais qui réalise ici son second film – dont il dirige également la photographie, particulièrement soignée. Ensemble ils réussissent un film au charme discret mais envoûtant qui se ... (lire la suite)

  • L’ÉTRANGER EN MOI

    La belle Rebecca est béate devant son ventre rond, fruit de son histoire d’amour avec son Julian de mari, et tous les deux attendent, ravis, comme des millions de jeunes couples dans le monde, ce premier enfant merveilleux qui va enrichir encore leur relation, la prolonger pour le pire et le meilleur… Mais quand le lardon se retrouve hors d’elle, Rebecca en est toute désorientée, le regarde comme une chose étrangère, et s’étonne de ne pas arriver à kiffer son odeur, de ne pas s’esbaudir de se... (lire la suite)

  • MATERNAL

    C’est un film subtil et intense, aussi peu manichéen que possible, qui nous plonge au cœur d’un hogar religieux argentin, exclusivement féminin : foyer géré par des femmes (les religieuses), accueillant des filles mères adolescentes… Lu et Fatima ont 17 ans et, comme toutes les autres pensionnaires, se dépatouillent mal de leur maternité récente : prises entre les pulsions bouillonnantes de vie des filles de leur âge et ces responsabilités nouvelles qu’elles ne savent par quel bout prendre, l’i... (lire la suite)

  • MON COUSIN

    Pierre Pastié, c’est un genre de Bernard Arnault : le rejeton fortuné d’une grande famille dont le nom est à lui seul synonyme de réussite industrielle. Un gars né avec dans la bouche une cuiller en argent massif et dont l’activité consiste à faire fructifier la fortune reçue en héritage. En l’occurrence, Pierre est pédégé du Groupe Pastié, qui réunit les plus grandes marques internationales d’alcool mais aussi de grands crus classés. « Pastié : le goût du goût ». La devise familiale n’a pas seu... (lire la suite)

  • NO WAY

    Ô combien de justes, combien de braves ères sont restés oubliés de nos bréviaires ? Spectatrices et spectateurs, sachez-le, vous allez être conquis, emballés par Stinj, magnifique héros de l’ordinaire. Et vous allez suivre les péripéties de son quotidien aussi goulûment que les aventures d’un personnage de western, d’ailleurs il en a la carrure et les splendides landes néerlandaises au cœur desquelles il vit avec sa famille et ses bêtes prennent dans le couchant des allures de paysages de rêve.... (lire la suite)

  • SLALOM

    Elles sont de tous les plans : la poudreuse, les montagnes majestueuses et puis Lyz (Noée Abita, formidable, renversante), avec ses grands yeux candides qui feraient chavirer toutes les certitudes. Elle est à la croisée des chemins, à cet âge où tout peut basculer, où l’on slalome à vue, tiraillé entre les conseils raisonnables des adultes et l’envie de suivre ses rêves sans plus rien écouter. S’il y a une chose dont Lyz ne doute pas, c’est son envie de skier, de devenir une championne. Toutefo... (lire la suite)

  • SOIRÉE HALLOWEEN

    LA NUÉEJust PHILIPPOT - France 2020 1h41mn - avec Suliane Brahim, Sofian Khammes, Marie Narbonne, Raphaël Romand... Scénario de Jérôme Genevray et Franck Victor. Interdit aux moins de 12 ans. Qui parmi toi, spectatrice, spectateur se souvient des 10 plaies d’Égypte, que Dieu aurait infligées au royaume de Ramsès, coupable d’avoir persécuté Moïse et ses coreligionnaires ? Et bien l’invasion des sauterelles en fait partie. À voir de près ces petits êtres à la bouille toute mignonne, on se dit... (lire la suite)

  • UNE VIE SECRÈTE

    Le titre en espagnol annonce La Trinchera infinita, autrement dit « La Tranchée infinie »… De fait, de véritable tranchée, on n’en verra pas. S’il y en a une, elle est symbolique. Plus qu’une histoire de guerre, c’est avant tout une incroyable et très kafkaïenne histoire d’amour inconditionnel. Elle se passe lors d’une des périodes les plus perturbées et troublantes de l’histoire espagnole, qui laissera longtemps un goût de crasse et de dégoût dans la bouche de tout un peuple. Nous sommes en 19... (lire la suite)