BORDEAUX

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

  • ADIEU LES CONS

    Quel titre ! À lui tout seul, il donne envie de foncer voir le film, sans rien en savoir de plus ! Et vous auriez raison ! Ce pourrait être la meilleure des résolutions : faire l’impasse sur le texte qui va suivre, vous fier à votre instinct, au choix de votre cinéma, à l’affiche très réussie qui annonce le trio de choc : Albert Dupontel – Virginie Efira – Nicolas Marié… Sans parler des rôles secondaires, truculents, grand-guignolesques, touchants. L’univers de Dupontel est plus que jamais métic... (lire la suite)

  • ADN

    ADN… voilà un acronyme qu’on emploie désormais à toutes les sauces, en oubliant souvent sa véritable définition. Maïween, elle, se garde d’une erreur aussi grossière et embrasse le mot, comme tous les maux, dans leur acception première. Elle avance sans fard, avec une lucidité aussi brutale que lumineuse, sur le fil ténu d’un récit que jamais elle ne lâche. Elle confirme par là-même qu’elle est une grande cinéaste qui fait de sa vie un champ d’étude pour lui donner une dimension universelle. Ell... (lire la suite)

  • BALLOON

    Alors que d’autres gamins, ailleurs dans le monde, rêvent de robots connectés, de vaisseaux interstellaires et de jeux vidéos en 3D, pour les enfants de Droklar (qui est un prénom de femme, ne nous y trompons pas), le bonheur absolu serait de posséder ne serait-ce qu’un de ces innombrables ballons de baudruche que l’on gaspille à foison en occident à la moindre occasion. Dans les plaines du Tibet, au milieu des moutons et en marge de la modernité chinoise, cela reste un luxe rare. Il faut voir n... (lire la suite)

  • CALAMITY, une enfance de Martha Jane Cannary

    C'est une merveille de film d'animation, une réussite totale, dans le fond comme dans la forme. On n'en attendait pas moins du génial Rémi Chayé, qui nous avait déjà donné en 2016 le splendide Tout en haut du monde. Il embrasse ici l'univers ô combien cinématographique du Far West et lui donne un formidable coup de jeune en imaginant l'histoire d'une demoiselle de tout juste onze ans qui va bousculer l'ordre des choses, aller jusqu'au bout de sa destinée à une époque et à un âge où elle aurait d... (lire la suite)

  • CITY HALL

    Après At Berkeley, après National Gallery, après Ex libris…, Frederick Wiseman nous offre, du haut de ses quatre-vingt-dix ans, un nouveau film monumental et passionnant, en investissant cette fois la mairie de Boston, capitale et métropole la plus peuplée du Massachusetts, dirigée par le Maire démocrate Martin Walsh qui essaie de mener, dans un esprit participatif et collaboratif avec les citoyens, une politique socialement et écologiquement ambitieuse. Wiseman réalise ainsi son film le plus ex... (lire la suite)

  • DRUNK

    « L’alcool tue lentement. On s’en fout. On n’est pas pressés. » (Georges Courteline) « L’alcool est un anesthésique qui permet de supporter l’opération de la vie. » (Georges Bernard Shaw) Quatre amis : Martin, Tommy, Peter et Nikolaj, tous les quatre enseignants de lycée. Qui ne pètent pas la forme, c’est le moins qu’on puisse dire, encalminés dans une existence devenue morne et routinière. Leurs élèves sont à deux doigts de les mépriser, notamment Martin (Madds Mikkelsen), professeur d’his... (lire la suite)

  • FALLING

    « Longtemps j’en ai voulu à mon père ». Ces quelques mots qui évoquent certainement beaucoup de choses chez beaucoup d’entre vous pour des raisons diverses, pourraient être le mantra que se répète le personnage incarné par Viggo Mortensen. Parce que bien sûr, la vie aidant, cette rancœur vacille, s’amenuise, se perd, jusqu’à ne devenir que le souvenir d’un état et en l’occurence d’une vérité qui ne veut plus rien dire. Pour sa première réalisation, l’acteur qu’on ne présente plus – même s’il est... (lire la suite)

  • JOSEP

    En quelques années, Aurel est devenu un dessinateur incontournable. Cela n’aura pas échappé aux lecteurs du Canard Enchaîné, du Monde (Diplomatique ou pas), de Politis… ni aux passionnés de BD. Le sujet de son premier et splendide long-métrage, plus encore qu’un récit historique, est un vibrant hommage et la rencontre en filigrane avec un autre dessinateur : Josep Bartoli. Mais aussi la rencontre véritable d’un petit-fils avec son grand-père : un gendarme tellement représentatif de ces héros ord... (lire la suite)

  • LA BALEINE ET L’ESCARGOTE

    On le signale à chaque nouveau film qu’ils réalisent parce que c’est un gage incontestable de qualité supérieure, l’assurance garantie sur facture du top niveau dans le domaine du film d’animation pour petits : voici la dernière merveille des créateurs du Gruffalo, de La Sorcière dans les airs, de Monsieur Bout de Bois et, plus récemment du Rat scélérat et de Zébulon le dragon. Que du beau, que du bon, que de l’inventif, que du rigolo, que du plaisir et de l’intelligence ! Ceci est l’histoire... (lire la suite)

  • LES OURS GLOUTONS

    Nico et Mika vivent ensemble dans la forêt et partagent une passion commune : bien manger ! Les deux ours sont prêts à tout pour se procurer de la nourriture sans trop d’efforts. Une série d’aventures qui ravira les gourmands, petits et grands.... (lire la suite)

  • MANDIBULES

    « Un film qui fait mouche ! » (L’Almanach Vermot). Voleur de voiture, c’est un métier qui demande du doigté, de la jugeote, et surtout du flair pour repérer la bonne cible. Or s’il y a bien des qualités qui font défaut à ce grand dadais de Manu, c’est bien ces trois-là. Chargé par un type particulièrement louche de convoyer un paquet en toute discrétion d’un point A à un point B en prenant garde de ne surtout pas l’ouvrir, il dérobe pour mener à bien sa mission la première charrette venue san... (lire la suite)

  • MICHEL-ANGE

    Ce n’est pas un film sur fond de renaissance que nous offre Andreï Konchalovsky, c’est la Renaissance elle-même, avec sa texture, son univers sensoriel, sonore, sans apparats superflus. Il tord le cou à tous les clichés à grand renfort de recherches, de conseils pris auprès d’historiens, de spécialistes de la période. C’est un travail de clan, de troupe à l’unisson, de petites mains virtuoses et invisibles, que Konchalovsky orchestre pour aboutir à un résultat aussi vrai que nature. On nous dira... (lire la suite)

  • PETIT VAMPIRE

    Ah qu’il est bon d’être un minot de moins de 11 ans en cet automne 2020 : pas de masque obligatoire au ciné et une sacrée belle brochette de films d’animation tous plus réussis les uns que les autres. Sur le podium aux côtés de Calamity et Chien Pourri, la vie à Paris ! Voilà Petit vampire que l’on ne présente plus, puisque déjà bien connu des jeunes amateurs de bande-dessinés. Hommage au cinéma d’horreur en général et au cinéma en particulier, celui qui a bercé l’enfance de Joann Sfar, Petit V... (lire la suite)

  • QUATUOR AGATE (CONFÉRENCE-CONCERT)

    Quel meilleur lieu que le cinéma Utopia pour évoquer la présence du Quatuors à Cordes dans le 7ème art ? Benoît Basirico propose de parcourir l’histoire du cinéma en relevant les différentes présences musicales du quatuor à cordes, tout en se posant les questions de son rôle et de son apport aux récits qu’il illustre. Du thriller à la romance, de la comédie au film historique, la diffusion d’extraits de films emblématiques illustrera cette large place que la fiction cinématograp... (lire la suite)

  • QUI CHANTE LÀ-BAS ?

    Pour paraphraser Musset, les plus désespérées sont les comédies les plus belles. De par leur histoire tumultueuse, foutraque, sanglante, à l’instar des peuples juif, palestinien, kurde et autres damnés de la terre, les habitants des Balkans ont depuis des lustres acquis en matière d’humour et de désespoir un savoir-faire qui confine au professionnalisme. Les moins jeunes d’entre nous se rappellent sans doute qu’il a fugacement existé au xxe siècle, pas bien loin de chez nous, un pays appelé la Y... (lire la suite)

  • SI LE VENT TOMBE

    Peu d’entre nous avaient entendu parlé du territoire du Haut-Karabagh avant la reprise du conflit fin septembre dernier. Nora Martirosyan, réalisatrice d’origine arménienne, encore étudiante lors du premier conflit au Haut-Karabagh au début des années 90, nourrit l’élaboration de ce film depuis une dizaine d’années. La situation préoccupante qui saute aujourd’hui aux yeux de la communauté internationale prend ses racines dans des décennies d’histoire du peuple caucasien et ce film nous en fait c... (lire la suite)

  • SLALOM

    Elles sont de tous les plans : la poudreuse, les montagnes majestueuses et puis Lyz (Noée Abita, formidable, renversante), avec ses grands yeux candides qui feraient chavirer toutes les certitudes. Elle est à la croisée des chemins, à cet âge où tout peut basculer, où l’on slalome à vue, tiraillé entre les conseils raisonnables des adultes et l’envie de suivre ses rêves sans plus rien écouter. S’il y a une chose dont Lyz ne doute pas, c’est son envie de skier, de devenir une championne. Toutefo... (lire la suite)

  • UN PAYS QUI SE TIENT SAGE

    « Môme ! On ne dit pas les sergents de ville, on dit les cognes ! » (Victor Hugo, Les Misérables, 1862) « Cogne », mot d’argot qui désigne depuis le xviiie siècle, aussi bien chez Hugo que chez Brassens, un gendarme ou un policier, vient bien évidemment de « cogner ». On le voit, ce n’est donc pas d’hier que les rapports du Peuple français et de la (nécessaire) force publique – sensément « instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée ... (lire la suite)

  • UNE VIE SECRÈTE

    Le titre en espagnol annonce La Trinchera infinita, autrement dit « La Tranchée infinie »… De fait, de véritable tranchée, on n’en verra pas. S’il y en a une, elle est symbolique. Plus qu’une histoire de guerre, c’est avant tout une incroyable et très kafkaïenne histoire d’amour inconditionnel. Elle se passe lors d’une des périodes les plus perturbées et troublantes de l’histoire espagnole, qui laissera longtemps un goût de crasse et de dégoût dans la bouche de tout un peuple. Nous sommes en 19... (lire la suite)