MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 14 AOUT AU 24 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER
Couv-291.jpg, août 2019 ... Lire LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 14 AOUT AU 24 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°290 ( du 19 juin au 30 juillet 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-290.jpg, juin 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°290 ( du 19 juin au 30 juillet 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°289 ( du 15 mai au 18 juin 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-289.jpg, mai 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°289 ( du 15 mai au 18 juin 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°288 ( du 3 avril au 14 mai 2019) À TÉLÉCHARGER
couv-288-web.jpg, avr. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°288 ( du 3 avril au 14 mai 2019) À TÉLÉCHARGER...

  • AD ASTRA

    C'est l'un des rares films américains que l'on attendait vraiment de découvrir et de partager avec vous en cette fin 2019. Il y en a quelques autres, dont la formidable surprise qu'est Joker, qui a triomphé à cette même Mostra de Venise et que nous programmons également sur cette gazette. Ad Astra, donc, réalisé par James Gray, l'un des plus talentueux parmi les réalisateurs américains en activité. On peut citer tous ses films, ils ne sont pas très nombreux et comme dit l'autre, il n'y a rien à ... (lire la suite)

  • ALICE ET LE MAIRE

    On ne prétendra pas que la légendaire pusillanimité du cinéma français à l’égard de la représentation de la chose politique ait disparu. Du moins la trouve-t-on désormais écornée, de loin en loin, par d’excellents films. Le meilleur exemple reste, à cet égard, L’Exercice de l’Etat (2011) de Pierre Schoeller. On lui adjoint sine die Alice et le maire de Nicolas Pariser, qui partage avec lui, sans jamais verser dans la naïveté, une vraie croyance dans le monde qu’il filme, ainsi qu’une bienfaisant... (lire la suite)

  • APOCALYPSE NOW final cut

    « La version redux de 2001 avait restauré tout ce qui avait été coupé. Quand on m'a demandé plus tard quelle version je voulais montrer, je pensais fréquemment que la version de 1979 était trop abrupte, tandis que la redux était trop longue. J'ai donc mis au point ce qui, pour moi, constitue la version parfaite, qui s'appelle Apocalypse now Final cut. » Francis Ford Coppola En 1976, Coppola, réputation au zénith et compte en banque fourni, décide d'adapter le roman de Joseph Conrad Au cœur de... (lire la suite)

  • ARETHA FRANKLIN, AMAZING GRACE

    Nous sommes le 13 janvier 1972, dans une petite église du quartier noir de Watts à Los Angeles, la chanteuse Aretha Franklin, 29 ans, va enregistrer pendant deux jours un album mythique. Dès les premières notes, on comprend que ce concert aura une portée historique. Le révérend James Cleveland, légende du Gospel, et les musiciens, choristes du Southern California Community Choir jouent leurs rôles d’accompagnateurs à la perfection. Le public, intimidé au départ par la présence de la chanteuse, ... (lire la suite)

  • ATLANTIQUE

    Il est des films qui marquent d’emblée la rétine et occupent l’esprit longtemps après l’avoir touchée. Atlantique est de ceux-là qui fait son effet puis chemine à pas feutrés vers une digestion lente de ce qu’il a distillé. La beauté pure d’une histoire d’amour, la puissance d’une fable politique, le trouble d’un conte peuplé de fantômes réunis en un seul geste, dirigé par un élan vital qui a valeur de signature. Le film de Mati Diop s’est bâti sur le temps et l’intimité d’un parcours. Il en por... (lire la suite)

  • BONJOUR LE MONDE

    Dans un paysage d’eaux et de forêts, dix espèces animales naissent, grandissent et s’observent. Chacune d’elles poursuit un rêve. Sous l’eau, le minuscule brochet veut devenir colossal et la jeune libellule apprend à combattre. Quant à la salamandre, elle aimerait sortir de l’eau pour découvrir le monde de l’air ! Sur les rives, dans la magie du soir, un jeune castor rêve de construire le monde à son idée. Dans les hauteurs des arbres, un hibou s’envole et croise une chauve-souris qui aime la m... (lire la suite)

  • CHAMBRE 212

    À l'ombre protectrice et revendiquée de Woody Allen, Ingmar Bergman et Bertrand Blier, Christophe Honoré nous offre un merveilleux divertissement, léger et profond à la fois, qui est aussi une déclaration d'amour au cinéma, art magique par la grâce duquel tout est possible pour peu que l'on abandonne, ne serait-ce que brièvement, notre désespérante exigence de rationalité. Quel bonheur de croire, une heure trente durant, qu'il serait possible de revenir en arrière et changer le cours des choses,... (lire la suite)

  • DOWNTON ABBEY

    Images magnifiques aux couleurs d'automne, costumes chiadés… on retrouve tous les personnages qui faisaient le charme imparable des six saisons de la série. Il n'est néanmoins pas besoin de les avoir vues pour savourer le film, mais dame ! 52 épisodes de 50 minutes, ça crée des liens et vous rend familière une bande de personnages qui s'étaient immiscés dans nos vies en nous racontant l'évolution d'une famille d'aristocrates « so british » et de leurs domestiques dans le petit château familial n... (lire la suite)

  • FANNY ET ALEXANDRE

    C’est peut-être la plus belle surprise de cet été cinéphile : la version longue de Fanny et Alexandre, réalisée pour la télévision et considérée par Ingmar Bergman comme la version originale de son chef-d’œuvre – le montage cinéma (3h08) destiné à l’exploitation internationale n’était qu’une pure concession regrettée par le cinéaste –, est enfin visible en salles, pour la première fois en France. Elle était disponible en DVD, mais la découvrir sur grand écran est un privilège longtemps espéré. ... (lire la suite)

  • LA FAMEUSE INVASION DES OURS EN SICILE

    Stupendo ! Magnifique ! C’est la première réaction que suscite la vision de La Fameuse Invasion des ours en Sicile, film d’animation propice aux élans d’enthousiasme, tant il est beau et généreux, amusant et émouvant, comme une pièce bien ficelée de commedia dell’arte.(...) Les scénaristes, Jean-Luc Fromental, habitué des films d’animation jeunesse (Loulou, l’incroyable secret, césarisé en 2014), et Thomas Bidegain, collaborateur fétiche de Jacques Audiard depuis Un prophète (2009), ont eu l’i... (lire la suite)

  • LES ARBRES REMARQUABLES, un patrimoine à protéger

    On a tous en nous un souvenir d'arbre. Remarquable parce qu'il nous a marqué. Comme ce souvenir très fort d'une photo prise à l'orée des années 90 sous un chêne planté majestueusement sur la place de la mairie du village. Toute une ribambelle de gamins rassemblés autour du tronc, grimés pour le bicentenaire de la révolution. On n'avait que 4 ans, mais ce souvenir là, de la prise de cette photo, de cet arbre là, est aussi vif et frais qu'un bourgeon laissant bientôt place à une tendre feuille. On... (lire la suite)

  • MATTHIAS & MAXIME

    Xavier Dolan est rentré au pays ! Après son film français Juste la fin du monde et l’américain Ma vie avec John F. Donovan, l’ex-jeune prodige (il vient d’avoir trente ans) revient au Québec et ça lui va très bien. On a eu peur de l’avoir définitivement perdu avec sa superproduction hollywoodienne qui l’avait emmené loin de ses repères habituels. Matthias & Maxime nous rassure tout de suite, dès la première scène menée tambour battant : une soirée entre copains où les bons mots fusent, où le mon... (lire la suite)

  • NOUS LE PEUPLE

    À l'heure où nous écrivons ces lignes, alors que le gouvernement vient de plonger dans le déni de la responsabilité de la police après la mort à Nantes de Steve Maia Caniço, et que nous nous éloignons de plus en plus de l'utopie de la démocratie, le titre du film revigorant et salutaire de Claudine Bories et Patrice Chagnard – ainsi que son affiche dessinée – prend une résonance toute particulière, quelque peu douce amère. Sur l'affiche, on voit un groupe joyeusement hétéroclite juché sur les to... (lire la suite)

  • PAPICHA

    Alors que la révolte gronde dans les rues d’Algérie, voici un film d’une jeune réalisatrice qui nous ramène quelques années en arrière. Un film sur la pulsion de vie, à la mise en scène fiévreuse, pour exorciser les traumatismes des années 90. Raconter pour ne pas oublier et éviter de nouvelles dérives. Alger, années 90. Nedjma, jeune étudiante en lettres, profite de sa jeunesse avec insouciance. Entourée de ses meilleures amies, elle fait le mur le samedi soir pour sortir, sous l’œil complice ... (lire la suite)

  • SHAUN LE MOUTON, la ferme contre-attaque

    Est-il encore besoin de présenter Shaun, le mouton à tête noire le plus célèbre du cheptel britannique, la star jamais détrônée des Studios Aardman (après Wallace et Gromit), le plus malin, le plus drôle et le plus attachant spécimen à quatre pattes que le monde du cinéma d'animation, pourtant largement saturé en bestioles à plumes et à poils, ait jamais connu ? Shaun the sheep : le Jeremy Corbyn de la basse-court, l'Indiana Jones de la grange à foin, à la fois Sherlock Holmes et Dr Watson, sp... (lire la suite)

  • SORRY WE MISSED YOU

    Si Bourdieu considérait la sociologie comme un sport de combat, il est indéniable que Ken Loch utilise le cinéma comme une arme de poing. Levé, le poing, c’est bien le moins qu’il puisse faire pour, dit-il « défier le récit des puissants », documenter à hauteur d’hommes et de femmes l’histoire des violences faites à la classe ouvrière depuis la fin du 20ème siècle. Ken Loach, c’est quarante-cinq ans passés derrière la caméra, à raconter les effets dévastateurs du libéralisme sur la société. Il n... (lire la suite)

  • TROIS JOURS ET UNE VIE

    Tout débute fin décembre 1999. Le récit est précisément situé et ce n'est pas pour rien, on ne vous dit que ça, votre mémoire fera le reste… Tout débute et se conclura à Olloy, un petit village des Ardennes belges, à l’orée d’une forêt goulue et oppressante comme les raisons d'un mensonge. Ici on tourne vite en rond, impossible de ne pas connaître ses voisins, ni d’échapper aux querelles de clocher. Dans cette bourgade tranquille, tout se sait, tout se commente. Tant et si bien qu’il est inutile... (lire la suite)