LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

  • 1917

    L’intrigue de 1917 est simple. Les caporaux britanniques Schofield (George MacKay, absolument formidable) et Blake (Dean-Charles Chapman, très bien aussi) y sont des pions à qui le Général Erinore (Colin Firth) confie une mission à peu près impossible, consistant en une percée apparemment suicidaire sur le territoire conquis par les Allemands en France. L'objectif est de faire passer directement un ordre qui empêchera la mort presque certaine d'un régiment de 1600 hommes sur le point de tomber d... (lire la suite)

  • ADAM

    Il est des souvenirs aussi lumineux que douloureux, qui laissent à tout jamais des traces impérissables. C’est un de ceux-là qui a conduit Maryam Touzani à réaliser cette première fiction. Avec dignité, humblement, il lui confère sa puissance discrète. Une part d’âme plane entre les images, impalpable, mais ô combien présente. Elle rend le récit, finement tissé de menus détails émouvants, infiniment universel. On aimerait pouvoir se lover parmi ses personnages, les étreindre physiquement, touché... (lire la suite)

  • ATLANTIQUE

    Il est des films qui marquent d’emblée la rétine et occupent l’esprit longtemps après l’avoir touchée. Atlantique est de ceux-là qui fait son effet puis chemine à pas feutrés vers une digestion lente de ce qu’il a distillé. La beauté pure d’une histoire d’amour, la puissance d’une fable politique, le trouble d’un conte peuplé de fantômes réunis en un seul geste, dirigé par un élan vital qui a valeur de signature. Le film de Mati Diop s’est bâti sur le temps et l’intimité d’un parcours. Il en por... (lire la suite)

  • BURNING OUT, dans le ventre de l'hôpital

    L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (cent mille salariés, dont vingt mille médecins) compte trois cents salles d’opération dans lesquelles sont réalisées trois cent trente-quatre mille interventions par an. Rien qu’à l’hôpital Saint-Louis, les quatorze salles du bloc opératoire accueillent quatre vingts patients chaque jour. De l’extraction de dents de sagesse à une reconstruction mammaire, de l’ablation d’une thyroïde à une amputation… : en salle de régulation, chirurgiens et anesthésistes ... (lire la suite)

  • CENTRO HISTORICO

    Guimarães, ville du nord Portugal est investie par l’histoire de ce pays. On la désigne souvent comme le lieu de la fondation de l’identité portugaise au 10ème siècle. Son centre historique a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2001. Puis la ville a été choisie comme capitale européenne de la culture en 2012. C’est à cette occasion que quatre réalisateurs européens ont été sollicités pour donner leur vision contemporaine de ce lieu historique. C’est ce qu’ils font dans ces quatre pe... (lire la suite)

  • CONTRE TON COEUR

    On commençait à avoir l’habitude d’attendre du cinéma portugais des films excentriques ou radicaux. Et voilà qu’une cinéaste arrive, en un portrait de famille déchirée par la crise, à trouver une issue bien plus lumineuse et étonnante. C’est une joie de retrouver Teresa Villaverde, auteure, entre autres, de deux films auréolés d’un certain prestige dans le circuit cinéphile (Os Mutantes en 1988, et Transe en 2006), qui ont fini par tomber un peu dans l’oubli, éclipsés par Pedro Costa dans le pan... (lire la suite)

  • COURTS MÉTRAGES TRENTE TRENTE

    L'ÂGE D'OR Eric MINH CUONG CASTAING Documentaire France 2018 22 mn Lors d’une série d’ateliers, des enfants handicapés moteurs expérimentent diverses techniques de danse et des lunettes de réalité virtuelle leur permettant de voir ce que voient des danseurs. AVEC THELMA Ann SIROT et Raphaël BALBONI Fiction Belgique 2017 14 mn Jean est le copain de Vincent et Vincent est l'oncle de Thelma, une enfant de 3 ans. Les parents de la fillette sont coincés à l’étranger. En attendant que le traf... (lire la suite)

  • CUBAN NETWORK

    Avec un charme et une discrétion presque timides, Olivier Assayas creuse son sillon tenace, construisant une œuvre puissante et polymorphe. Jamais il ne se complait dans la facilité de la redite, toujours il outrepasse ses zones de confort, explore de nouveaux genres, passant de l’intime au collectif, du contemplatif à l’action qui ébouriffe. De Demon lover à Sils Maria, de L’Heure d’été à Clean, d’Après mai à Carlos… le réalisateur éclectique semble vouloir embrasser toutes les langues, tous le... (lire la suite)

  • DARK WATERS

    Il y a quelque chose de pourri en Virginie-Occidentale, au cœur du massif des Appalaches, en cette fin des années 1990. Les fermiers voient leurs vaches mourir les unes après les autres, les yeux rouges, sanguinolents, comme si elles avaient été possédées. Les habitants de la région affichent quant à eux un taux anormalement élevé de cancers… Et au milieu du paysage – géographique, social, psychologique, affectif –, une usine appartenant à Du Pont, l’un des plus grands groupes industriels de chi... (lire la suite)

  • DE CHAQUE INSTANT

    Grâce à une qualité de regard qui est la marque des grands cinéastes, grâce à une attention de chaque instant (c’est le cas de le dire !) aux êtres, aux situations, aux lieux, chaque nouveau film de Nicolas Philibert est une aventure délicate qui nous conduit dans les coulisses de notre propre monde. Souvenez-vous de La Ville Louvre, Le Pays des sourds, La Moindre des choses, Être et avoir, La Maison de la radio : chacun est l’occasion d’un périple passionnant, d’un voyage en terre inconnue alor... (lire la suite)

  • DEUX

    Ce sont des rêves d’Italie qui bercent les réveils de Madeleine, en même temps que les doux baisers de sa compagne cachée, Nina. Aux yeux de tous, cette dernière n’est qu’une voisine qui vit sur le même palier. Toujours fourrées l’une chez l’autre, elles se nourrissent d’un amour lumineux qui ne demande qu’à s’affirmer au grand jour. Alors, elles manigancent, planifient comment vendre leurs appartements respectifs pour partir s’installer ensemble dans un quartier de Rome, s’offrir la liberté à l... (lire la suite)

  • HISTOIRE D’UN  REGARD, à la recherche de Gilles Caron

    Le titre ne se la joue pas, effacé et modeste devant l’ampleur du sujet. Il n’est pas question ici d’un seul regard, mais de plusieurs. Autant celui d’un photojournaliste essentiel que celui de la réalisatrice qui nous entraîne dans un formidable jeu de piste à la recherche d’un homme perdu. À travers les rouleaux de pellicule (4000, 100 000 clichés !), elle dévide le fil d’une vie, de récits intimes et universels, dresse des ponts entre la petite histoire et la grande, met en scène un véritable... (lire la suite)

  • IN FABRIC

    La boutique de prêt-à-porter Dentley & Soper’s, son petit personnel versé dans les cérémonies occultes, ses commerciaux aux sourires carnassiers. Sa robe rouge, superbe, et aussi maudite qu’une maison bâtie sur un cimetière indien. De corps en corps, le morceau de tissu torture ses différent(e)s propriétaires avec un certain raffinement dans la cruauté. En trois longs-métrages – Katalina Varga, Berberian sound studio, The Duke of Burgundi –, Peter Strickland a forgé une œuvre hybride, dont le ... (lire la suite)

  • INTERVENTION DIVINE

    « Je suis fou parce que je t’aime »... dit le héros de ce film en guerre, qui pourrait aussi bien englober dans sa déclaration enflammée sa fiancée, son père sa mère, sa patrie, la Palestine et pourquoi pas... Israël... Vous avez compris, ce film-là n’est pas tiède, ce film-là est violent, mais d’une violence toute particulière : on peut y exploser à tout moment de rire, mais on réalise vite que ce rire vous laisse plus sûrement des bleus à l’âme que n’importe quel uppercut. Suleiman le pacifist... (lire la suite)

  • J’IRAI CRACHER SUR VOS TOMBES

    La société Sipro, qui avait acheté les droits d’adaptation à l’écran de son roman J’irai cracher sur vos tombes, a plusieurs fois mis en demeure Boris Vian de présenter le scénario qu’il était chargé d’écrire. Considéré par les producteurs comme un « scénario-bidon », le texte qu’il remet est remanié de façon à s’éloigner le plus possible du roman d’origine qui faisait de la maltraitance des femmes un outil de vengeance du meurtre d’un jeune Noir. Et en effet, la haine et la violence du personn... (lire la suite)

  • JINPA, UN CONTE TIBÉTAIN

    Si je te raconte mon rêve, tu pourras l’oublier ; si j’agis selon mon rêve, sans doute t’en souviendras-tu ; mais si je te fais participer, mon rêve devient aussi ton rêve. (Proverbe tibétain) Dès les premières images, assez fascinantes, on a cet étrange sentiment d'être plongé simultanément dans de multiples univers cinématographiques qui ont bercé notre cinéphilie : un peu de Kaurismaki pour ses personnages atypiques au milieu de coins paumés, un peu de Jarmusch pour ses héros décalés et ro... (lire la suite)

  • JOJO RABBIT

    Johannes Betzler, alias Jojo, est un enfant timide. Parmi ses camarades de classe, on ne le distingue guère : fluet, il fait pâle figure en comparaison de ses aînés, partis combattre au loin. Alors à l’image de beaucoup d'enfants de son âge, comme lui peu gâtés par la nature, compensant l'absence d'un père appelé sous les drapeaux, Jojo s'invente un ami imaginaire, un ami toujours de bon conseil, plein de sollicitude et d'entrain ; pour trouver un modèle, il n'aura pas à chercher bien loin, puis... (lire la suite)

  • L’ODYSSÉE DE CHOUM

    Un merveilleux programme bâti autour d’un merveilleux film, L’Odyssée de Choum, qui va ravir les petits par sa délicatesse, sa tendresse, son émotion et sa splendeur visuelle. L’ODYSSÉE DE CHOUM (écrit par Claire Paoletti et Julien Bisaro, dessiné et réalisé par Julien BISARO - France 2019 26 min) Avant même de pouvoir sortir de sa coquille, et alors que la tempête l’a poussée hors du nid familial, Choum la bébé chouette entrevoit le visage d’un écureuil. Serait-ce sa mère ? Comme si la quêt... (lire la suite)

  • LA BATAILLE D’ALGER, UN FILM DANS L’HISTOIRE

    Du cœur de la Casbah d’Alger à Rome, de Paris aux États-Unis, en s’appuyant sur de nombreux témoignages et des archives exceptionnelles, le documentaire de Malek Bensmaïl revient en détail, soixante ans après, sur la genèse La Bataille d’Alger, réalisé en 1965 par l’italien Gillo Pontecorvo, un film qui suscita autant d’enthousiasme que de polémiques. Alors qu’en France le film de Pontecorvo sera interdit de fait jusqu’en 1971, sous la pression d’associations d’anciens combattants, de rapatriés... (lire la suite)

  • LA BEAUTÉ DES CHOSES

    Il est incroyable que ce très inspirant, ce très exaltant La Beauté des choses, Ours d’argent au Festival de Berlin en 1996, ait mis tant de temps pour venir jusqu’à nous. Réalisé par Bo Widerberg (« l'autre » cinéaste suédois, dit-on parfois en référence évidemment à Bergman) tout juste deux ans avant sa mort d'un cancer, La Beauté des choses nous arrive dans toute sa splendeur, épargné par l'usure des ans. Un film d'une force de conviction et d'expression peu commune, qu'il ne faut surtout pas... (lire la suite)

  • LA CHINE EST ENCORE LOIN

    Plus de cinquante ans après, Malek Bensmaïl revient dans ce village chaoui des Aurès, près de Ghassira, devenu « le berceau de la révolution algérienne », où un couple d’instituteurs français et un caïd algérien furent, le 1er novembre 1954, les premières victimes civiles d’une guerre de sept ans qui mènera à l’indépendance de l’Algérie. Durant tout une année de tournage, il y filme, au fil des saisons, ses habitants, son école et ses enfants.... (lire la suite)

  • LA CRAVATE

    C’est un véritable régal de retrouver sur grand écran les documentaristes en grande forme de La Sociologue et l'ourson. Si ce nouveau documentaire est empreint du même recul sensible et plein d’humour que leur précédent opus, le procédé employé n’est pas tout à fait le même. Ici, point de mise en scène à base d’ours en peluche et de bouts de chiffons, même si la bataille qui va se livrer devant nos yeux s’apparente parfois à une piètre querelle de chiffonniers. La cravate, c’est ce petit access... (lire la suite)

  • LA FILLE AU BRACELET

    Qui est vraiment Lise Bataille ? Une jeune fille innocente prise dans la tourmente d'un terrible règlement de comptes ? La coupable idéale d'un sombre fait divers ? Amie pour la vie qui cache son désespoir sous un masque d'indifférence ? Ou meurtrière manipulatrice au sang froid implacable ? Au terme de ce drame en huis-clos construit avec sobriété et tenue, il est fort possible que le spectateur ne trouve aucune des réponses espérées et que le doute apparaisse, au final, comme le seul vainque... (lire la suite)

  • LA VEILLÉE

    « Elles me fatiguent, ces montagnes. » Dans une grande maison accrochée à des pentes herbeuses, encerclée par les Alpes, une vaillante grand-mère exprime un ras-le-bol qui tombe comme un cheveu sur la soupe. Ses deux filles, Irène et Joana, viennent d’arriver pour veiller sur leur père, tout juste décédé. Trois jours de deuil et de vie, autour du défunt maquillé et allongé sur un lit, comme le veut une archaïque coutume de Haute-Savoie. Trois jours de chagrin et de repas arrosés du vin pioché d... (lire la suite)

  • LE CINÉMA DE BORIS VIAN

    23 juin 1959. Boris Vian meurt d’une attaque cardiaque au début de la première projection de J’irai cracher sur vos tombes, au cinéma Le Marbeuf (Paris 8e). À partir de cette date, le film revient sur les expériences cinématographiques de Boris Vian, ses apparitions dans plusieurs films (extraits à l’appui), son amitié avec le cinéaste Pierre Kast ou ses nombreux projets de scénarios avortés. De l’après-guerre à l’aube des années 1960, des caves de Saint-Germain-des-Prés à son appartement de la ... (lire la suite)

  • LE DÉBUT DE LA FIN DES ARMES NUCLÉAIRES

    Le 7 juillet 2017, 122 pays ont voté en faveur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. Les pays qui n’ont pas d’armes nucléaires mais vivent sous leur menace ont voté pour cette interdiction. Peu des citoyens concernés le savent mais les gouvernements des puissances nucléaires n’ont pas pris part au vote. Malgré cela, l’interdiction a été maintenue, signe que quelque chose de nouveau est en train de se produire. Ce film documentaire, raconté par les voix de militants de premier plan ... (lire la suite)

  • LES DUPES

    Les Dupes est une des toutes premières fictions arabes à aborder la question palestinienne. Adapté d’un roman de l’écrivain palestinien Ghassan Kanafani, assassiné par les Israéliens en 1972, le film retrace le destin de trois hommes réunis par un projet qui leur offre la possibilité d’échapper à une situation désespérante et leur apporte l’espoir d’un avenir meilleur. Nous sommes dans les années 1950, peu de temps après la Nakba, l’expulsion forcée de centaines de milliers de Palestiniens de ... (lire la suite)

  • LES FILLES DU DOCTEUR MARCH

    Pour son deuxième long-métrage en tant que réalisatrice, Greta Gerwig n'a pas eu froid aux yeux et réalise un grand écart aussi ambitieux qu'intrigant : attendue au tournant après le très beau Lady Bird, film indépendant intimiste et résolument contemporain, sur un scénario original qu'elle a écrit elle-même, elle s'attaque ici à un monument de la littérature américaine, le roman ultra populaire de Louisa May Alcott, déjà adapté huit fois pour le grand écran ! Fresque romanesque, production et b... (lire la suite)

  • LES GRANDS SQUELETTES

    À Paris, au printemps, des femmes et des hommes se perdent dans leurs pensées au hasard des heures du jour et des rues de la ville. De cette soudaine intimité, les murmures de leur petite voix intérieure nous laissent entendre les inquiétudes de l’amour et du désir. « J’ai voulu construire une constellation de pensées, un ensemble de monologues intérieurs. Cette démarche, quasi politique, visait à mettre à mal la place du héros, du personnage principal et donc à donner de manière égalitaire l... (lire la suite)

  • LETTRE À FRANCO

    Avec Lettre à Franco, Alejandro Amenabar revient vers ses racines ou plutôt vers les racines du mal. La petite enfance du réalisateur, fils d’une mère espagnole et d’un père chilien contraints de se jeter dans les griffes de la dictature franquiste en fuyant celle de Pinochet en 1973, aura été marquée par l’empreinte du totalitarisme. On comprend d’autant mieux ses légitimes inquiétudes quand il déclare : « L’expression « Alors que dure la guerre » (qui est le titre original du film) signifie de... (lire la suite)

  • MAMAN(S)

    Aida, 8 ans, habite avec sa famille dans la banlieue parisienne. Lorsque son père rentre de son voyage au Sénégal, leur pays d'origine, il n'est pas seul : il leur présente une jeune Sénégalaise, Rama, sa seconde femme. La vie de la famille est bouleversée, Aida décide de passer à l'action... + RAMDAM Écrit et réalisé par ZANGRO France 2017 25 mn Dans une petite mosquée du sud-ouest de la France, un dessin d’enfant représentant un personnage masqué fait polémique : super-héros ou dji... (lire la suite)

  • MARCHE AVEC LES LOUPS

    « Au cours des années passées dans la vallée sauvage au contact de la meute, j’ai pu observer de mes yeux le fonctionnement des grands équilibres primordiaux auxquels sont soumis les animaux sauvages et notamment les grands prédateurs. Il y a urgence à préserver ce monde sauvage dans nos sociétés de plus en plus urbanisées. C’est l’une de mes obsessions. » Jean-Michel Bertrand Ce film raconte le grand mystère de la dispersion des loups. Il raconte comment les jeunes loups quittent le territoi... (lire la suite)

  • NORILSK, L'ÉTREINTE DE GLACE

    Pour ses habitants, Norilsk est une île. Aucune route n’y mène, et les voies ferrées sont réservées aux transports de minerais. Pour s'y rendre, il faut prendre l’avion. Lorsque les habitants mentionnent le reste du pays, ils parlent du « continent ». Mais si Norilsk est coupée du monde, c’est par un océan de vide et de froid sibérien. C'est la plus grande ville au monde située au-dessus du cercle polaire arctique, en Sibérie centrale. Les conditions de vie y sont proprement inhumaines. L’hiver... (lire la suite)

  • NOTRE-DAME DU NIL

    Rarement l’histoire est écrite du point de vue des minorités. C’est en partie le propos de l’œuvre autant écrite que filmée d’Atiq Rahimi. Par ses livres, ses documentaires, ses longs métrages (Terre et cendres et Syngue Sabour, pierre de patience, adaptés tous deux de ses propres romans), il nous immerge dans le camp des laissés pour compte et de leur petite histoire, celle qui permet de mieux analyser et comprendre la grande. Notre-Dame du Nil, c’est un joli pensionnat de briques roses niché... (lire la suite)

  • OFF FRAME

    En réponse à la remarque d’Elias Sanbar, « Pour ceux qui souffrent d’invisibilité, la caméra peut être leur arme », Off Frame, projeté dans de nombreux festivals partout dans le monde, raconte l’histoire d’un peuple luttant pour son émancipation en l’associant à la quête de sa propre représentation. Le film est en effet construit sur un ensemble d’extraits de films militants tournés par des réalisateurs palestiniens et étrangers (le plus connu étant Jean-Luc Godard) entre 1968 et 1982. Il reste... (lire la suite)

  • ON VA TOUT PÉTER

    Pendant deux ans, Lech Kowalski a vécu aux côtés des salariés de l’équipementier automobile GM&S, désormais LS Industrie, dont il a filmé le combat dans ce documentaire agité et fraternel présenté en mai 2019 à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. On va tout péter : le titre explosif fait référence à l’inscription peinte sur l’usine de La Souterraine, dans la Creuse, que les grévistes ont occupée pendant de longs mois et menaçaient de faire sauter avec une bombe artisanale, pour ... (lire la suite)

  • PERFETTI SCONOSCIUTI

    Le titre nous laisse penser qu’il est question de « parfaits inconnus », mais les personnages sont en réalité sept amis de longue date (trois couples et un célibataire) qui se retrouvent pour un dîner et inventent un jeu pour le moins étrange et dangereux : ils décident de mettre leurs smartphones sur la table et de partager les messages et appels que chacun reçoit pendant la soirée. Une sorte de roulette au rythme des sonneries et des textos. Il va sans dire que tout le monde a son petit jardin... (lire la suite)

  • PHOTOS D’IDENTIFICATION

    Réalisé et monté par Anita Leandro, Retratos de identificação (« Photos d’identification » en français, terme qui désigne les photographies prises par la police judiciaire) constitue une enquête autour d’images jusqu’alors enfouies dans les archives. Leur intérêt se mesure rapidement : en plus de consigner dans le grain de la photographie une image de ceux que l’Etat nommait « terroristes » parce qu’ils luttaient contre le régime militaire de la dictature en place au Brésil à partir de 1964, ell... (lire la suite)

  • PRENDRE SOIN

    Voici un documentaire innovant sur le métier d’aide-soignant auprès de personnes âgées souffrant de maladie neuro-évolutive (comme Alzheimer ou Parkinson). Ici, aucune voix d’autorité pour expliquer d’un ton docte que « le métier d’A.S est une fonction importante et difficile, non suffisamment reconnue et valorisée etc. ». Non, ici, uniquement des perles de vie partagées, montées comme un collier d’hommage à la fonction d’accompagnant - soignant. Et quand il faut prendre la parole sur le métier,... (lire la suite)

  • RÉSISTANTES

    Regard sur trois femmes engagées au côté du FLN contre la colonisation et dans la guerre d’indépendance algérienne. Elles connaîtront la clandestinité, la prison, la torture, l’hôpital psychiatrique. C’est au crépuscule de leur vie qu’elles choisissent de témoigner, après des décennies de silence. Avec clarté et pudeur, elles racontent l’Algérie coloniale, la ségrégation, le racisme, l’antisémitisme, la prison, la torture, les solidarités, la liberté et aussi la nature qui ressource, les paysage... (lire la suite)

  • SEULS LES PIRATES

    Entouré d’une équipe de contrebandiers, trafiquants en tout genre, Géro, pirate du quotidien à la voix brisée, anime un théâtre de poche dans la périphérie d’Orléans et tente de résister au projet de rénovation urbaine qui menace de l’expulser. Il accueille son jeune neveu et devient pour lui un exemple de courage et d’invention. Le cinéaste Gaël Lépingle réenchante le monde avec cette fiction donquichottesque qui met en scène la lutte des rêveurs contre les pragmatiques. Ce film est un manif... (lire la suite)

  • SOLEIL SOMBRE

    Un jour, Djilali est incarcéré. Il laisse seule sa femme, Paulette. Il espère qu'elle ne « sombrira » pas dans la déchéance. Leur histoire d'amour est tendre comme une lumière vive qui vibre dans la misère. Soleil sombre traverse ce long temps d'absence de Djilali auprès de Paulette. précédé de UNE PARTIE DE NOUS S'EST ENDORMIE France 2014 46 mn « Je cherche mon identité. Vous l’avez-vue ? » Djilali, ancien détenu de longue durée, marche dans des ruelles à l’obscurité protectrice. Par... (lire la suite)

  • TECHNOBOSS

    Luis Rovisco, un directeur commercial excentrique, approche de la retraite. Il a la particularité de traverser en solitaire la vie et ses problèmes, avec un certain détachement et une certaine désinvolture. Il mène en apparence une existence un peu terne, monotone et empreinte de tristesse, mais il réussit à transformer cette banalité quotidienne grâce à son comportement fantaisiste, son goût pour le décalage poétique, à la façon du monsieur Hulot de Jacques Tati. Au cours de ses déplacements pr... (lire la suite)

  • TOUTES LES VIES DE KOJIN

    Diako Yazdani est un réalisateur kurde, qui a étudié à Téhéran et réalisé des courts-métrages sous la direction du grand Abbas Kiarostami. En 2011, contraint de quitter l’Iran, Diako s’installe à Paris où il obtient le statut de réfugié politique. Quelques années plus tard, il décide de réaliser un documentaire à la première personne, et retourne voir sa famille, issue de la classe moyenne et très pieuse, au Kurdistan irakien. Là-bas, il leur présente Kojin, un jeune homosexuel de 23 ans qui ch... (lire la suite)

  • TU MOURRAS À 20 ANS

    Parfois de grands pays s'éveillent à la vie et à la démocratie tout en s'éveillant au cinéma. Le Soudan était ainsi, depuis de longues décennies, absent aussi bien de nos écrans que de nos imaginaires. Le Soudan, pour ceux qui sont un minimum informés, se résumait à une sombre dictature où régnait la charia, et que l'on soupçonnait d'être un des états financeurs du terrorisme international. Mais les Soudanais, après avoir subi pendant presque trente ans le joug du sinistre Omar El Bechir, ont en... (lire la suite)

  • UN DIVAN À TUNIS

    La scène d'introduction – quiproquo autour du célèbre portrait photographique de Sigmund Freud portant la chéchia rouge, le couvre-chef traditionnel tunisien – dit bien d'emblée toute la fantaisie de ce film, et tout l'humour de sa pétillante héroïne, Selma, fraîchement débarquée de Paris pour installer son divan à Tunis ! Car n'en déplaise aux langues de vipères, aux oiseaux de mauvaise augure et autres sceptiques locaux qui jurent par le Saint Coran qu'il n'y a pas besoin de psy dans ce pays, ... (lire la suite)

  • UN JOUR SI BLANC

    « On dit que les jours où tout est blanc, où il n'y a plus aucune différence entre la terre et le ciel, alors les morts peuvent nous parler, à nous qui sommes vivants. » C'est un de ces jours blancs, si blancs, aveuglément blancs, que montre le premier plan de ce fascinant polar métaphysique islandais. Sur une route sinueuse de bord de mer, écrasée par la brume dans un paysage figé par le froid de l'hiver, une voiture file vite, trop vite. Les virages s’enchaînent, jusqu'à celui qui sera fata... (lire la suite)

  • UNE MÈRE INCROYABLE

    Une mère incroyable, titre français frustrant, tellement éloigné de « la plaideuse » ou « avocat(e) plaidant(e) », qui serait la traduction littérale de Litigante, le titre original. Si l'espagnol sortait la gent féminine de derrière ses fourneaux et ses langes, le français l’y renvoie… Bref, passons, mais ne passez pas à côté de ce film ! Réalisé par un homme, il exprime pourtant une sensibilité féminine, féministe, réjouissante. Un chronique aussi puissante que drôle sur la filiation, la famil... (lire la suite)

  • VIENDRA LE FEU

    En sortant de ce merveilleux film, aussi impressionnant que minimaliste, un mystère restait entier : acteurs professionnels, non professionnels ? Qu’importe après tout ! Quelle force ! Quels regards ! Inoubliables Amador et Benedicta. Un fils d'âge mûr et sa vieille mère… Le temps s’était arrêté et s'est installé après la projection un silence précieux : une sorte de recueillement qui fait partie d’une œuvre, à n’en pas douter, quand elle est assez puissante pour nous transporter, quand elle con... (lire la suite)

  • WASTE LAND

    Poubelle la vie ! Ça pourrait être le slogan de ce stupéfiant, bouleversant, enthousiasmant documentaire qui en une heure et demie, relativisera voire effacera vos petits tracas quotidiens. Pardonnez ce bon mot quelque peu moisi (pardon aussi à France 3, dont j’ai parodié le titre de la série télévisée célèbre mais minable qui fait honte à tout Marseillais disposant de plus de deux neurones, quand elles n’ont pas été trop détruites par le foot et le pastis), dû à une trop courte nuit et au rythm... (lire la suite)

  • WILLY ET LE LAC GELÉ

    Nous avions découvert les aventures de ce petit bonhomme vert, venu non pas de l'espace mais d'une nature toute terrestre et verdoyante alors qu'il rêvait de devenir enfin un gardien du lac et protéger cet écosystème à l'équilibre si fragile. C'était il y a quelques années avec le premier opus des aventures des Verdies, Willy et les gardiens du lac, fable écolo tout en couleurs qui sensibilisait avec humour et poésie les plus jeunes à la protection de la nature. Nous le retrouvons ici, lui et se... (lire la suite)