LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

  • À COUTEAUX TIRÉS

    Une brochette d’acteurs vedettes excellemment utilisés pour une savoureuse réinvention contemporaine du polar à la Agatha Christie, rehaussée d’un humour noir tout à fait réjouissant. Ce n’est pas le film le plus important de l’année, mais c’est un très plaisant et très élégant divertissement. Célèbre auteur de romans policiers, le vénérable Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse demeure de la Nouvelle Angleterre – un manoir qu’on croirait « dessiné pour une partie de Cluedo », ... (lire la suite)

  • ANGELS IN AMERICA

    États Unis, milieu des années 1980. Sous la présidence réactionnaire de Ronald Reagan, le pays est touché de plein fouet par l'épidémie du Sida. C’est dans cette atmosphère de peur, de doute et d’homophobie latente que tente de survivre Prior. Atteint par le virus, abandonné par son ami Louis, Prior devient sujet à des hallucinations étranges dans lesquelles un ange lui annonce qu’il est un prophète. De son côté, Louis entame une relation avec Jœ, un jeune avocat mormon qui réfrène son homosexu... (lire la suite)

  • AU COEUR DU MONDE

    Un vent vivifiant souffle sur le cinéma brésilien. Des années de troubles dans le pays ont conduit à l’émergence d’une génération de cinéastes attentifs à son histoire récente (Los Silencios), à la place des minorités (Le Chant de la forêt) ou encore aux bruits de la révolte qui gronde face à l’ère Bolsonaro (le percutant Bacurau). Au cœur du monde s’inscrit pleinement dans cette lignée par la description captivante qu’il fait de la vie à Contagem, ville périphérique de Belo Horizonte. C’est d’a... (lire la suite)

  • CHAVAL, DANGER D'EXPLOSION

    Chaval occupe une place de premier plan dans l’histoire du dessin d’humour. Novateur et fier de l’être, imposant le dessin sans légende, il fut salué par Fellini, Céline et Cocteau qui aura cette superbe formule : « Vous êtes singulier comme d’autres sont pluriels. » Lorsqu’il tire sa révérence le 22 janvier 1968 à Paris, Chaval aura accompli dans l’humour « un voyage au bout de lui-même ». Il nous laisse une œuvre qui, au-delà des modes, de l’actualité fugace, fait apparaître l’Homme dans sa m... (lire la suite)

  • DRÔLE DE DRAME

    C'est un des films mythiques du cinéma français, œuvre impérissable et éternellement réjouissante d'une équipe extraordinaire menée par Carné et Prévert qui faisaient tandem pour la première fois, avec des acteurs défiant les qualificatifs ! Simon, Jouvet, Rosay, Barrault… héritent de rôles merveilleux de gouaille et d'humour, qu'ils jouent avec une délectation communicative. Tiré d'un roman policier anglais, Drôle de drame est un mélange détonnant d'humour typiquement british et de folie poétiq... (lire la suite)

  • FIRST LOVE, LE DERNIER YAKUZA

    Ceux qui connaissent un chouïa le cinéma japonais contemporain savent que, depuis le décès mystérieux en 2012 de l'anarchiste pornocrate Koji Wakamatsu, renversé par un taxi alors qu'il s'apprêtait à tourner un film sur la responsabilité de l'entreprise TEPCO dans la catastrophe de Fukushima, Takashi Miike est probablement le plus dingo et inclassable des cinéastes nippons en activité. En près d'une centaine de films, réalisés depuis la fin des années 90, ce touche-à-tout génial a abordé tous le... (lire la suite)

  • IL SUFFIRA D'UN GILET

    Des premiers blocages à Rennes fin 2018 jusqu’aux débats de l’« Assemblées des assemblées » de Saint-Nazaire en avril 2019, le film nous plonge, au fil des mois, dans les diverses actions et les débats qui ont traversé le mouvement inédit des gilets jaunes. Ils y expriment leur colère face à une vie de misère, leur fierté de s’être rendus visibles avec leur gilet et d’avoir osé, souvent pour la première fois, redresser la tête. Des manifestations festives de Morlaix aux violences policières s... (lire la suite)

  • JESUS

    Nous voilà bien embêtés ! Comment vous inciter à venir voir cette petite perle nippone dont le jeune réalisateur (tout juste 23 ans) et les acteurs sont encore plus inconnus que le soldat sous l’arc de triomphe ? À nous de saluer ce premier film plein de grâce, que le seigneur soit avec lui… et avec Yura, le tout jeune protagoniste qui va devoir apprendre à le connaître, lui qui n'a aucune culture chrétienne. En attendant, le garçonnet patiente à l’arrière de la voiture qui trace sa voie impe... (lire la suite)

  • LA BATAILLE D'ALGER

    Tournée sur les lieux mêmes de la bataille d'Alger, interprétée essentiellement par des non-professionnels, dont plusieurs ont participé aux combats, une fiction haletante qui est aussi un document unique, un témoignage exceptionnel. 7 octobre 1957 : les parachutistes du colonel Mathieu (alias Massu) entrent dans la Casbah. Ils viennent s’emparer de Ali la Pointe. On remonte alors dans son passé proche : posant des bombes et organisant des grèves, Ali la Pointe devient rapidement un des chef... (lire la suite)

  • LA VÉRITÉ

    On l'avait quitté auréolé d'une palme d'or pour un film magnifique et on ne peut plus japonais, on le retrouve comme par enchantement au cœur d'un automne parisien : Irokazu Kore-Eda est décidément un cinéaste plein de surprises qui signe ici un film à la fois grinçant et drôle sur la famille – son thème de prédilection – mais aussi un hommage sincère et touchant au cinéma et aux actrices. Très écrit, avec une partition au millimètre que les deux comédiennes principales interprètent avec un brio... (lire la suite)

  • LE CHOIX D’ALI

    Ali est jeune, beau, insouciant, il vit à Paris et il est heureux : il partage depuis deux ans une histoire d'amour tout en douceur avec Éric, son compagnon timide. Et puis, la vie… Sa vie d'avant, sa vie à Besançon qu'il avait fui il y a cinq ans pour échapper à l'étouffement d'un quartier intolérant, d'une famille qui ressentait ses amours comme une honte, une maladie à soigner… lui revient tout à coup en plein cœur par un appel inquiet de sa sœur : sa mère vient d'être hospitalisée en urgenc... (lire la suite)

  • LE LAC AUX OIES SAUVAGES

    Comme dans son précédent film, Black coal (disponible en Vidéo en Poche), Diao Yinan nous offre avec Le Lac aux oies sauvages du très beau cinéma de genre, très composé, magistralement filmé. À la façon du théâtre, on pourrait parler de cinéma d’ombres, tout autant que de film noir, tant le cinéaste joue avec les contrastes, les reflets qui se font et se défont, la luminescence des objets que sublime la nuit oppressante. L’action se situe dans la tentaculaire Wuhan, « la ville aux cent lacs », o... (lire la suite)

  • LES CHEMINS DE LA HAUTE VILLE

    À la fin des années 1940, dans l'immédiat après-guerre, Jœ Lampton (Laurence Olivier), jeune homme pauvre, débarque dans une petite ville industrielle du Yorkshire pour occuper un modeste emploi de bureau, mais avec l'intention de gravir les échelons de la société. Dans un club de théâtre amateur, il repère une jeune héritière (Heather Sears), sur laquelle il jette son dévolu. Mais la riche famille de Susan fait tout pour décourager le prétendant de basse extraction. En attendant, Jœ ronge son f... (lire la suite)

  • LES SIFFLEURS

    Cinéaste atypique, Corneliu Porumboiu n’a décidément pas fini de nous surprendre, ce coup-ci en se jouant des archétypes des films de genre : noir, western, romance… Tout les ingrédients sont là : vamp irrésistible, truands à la gâchette facile, flics ripoux, courses-poursuites, trafics illicites… un scénario brillamment construit et rythmé. S’il s’éloigne du ton réaliste et dénonciateur de ses précédents films (12h08 à l'est de Bucarest, Le Trésor, Policier adjectif…), le réalisateur ne se dépa... (lire la suite)

  • MAIN BASSE SUR L'ÉNERGIE

    Depuis 2007, le secteur de l'énergie est entièrement ouvert à la concurrence. Mais il faut remonter plus loin dans le temps, à la fin des années 1990, pour dénicher une série de lois libérales qui va démembrer pierre après pierre le service public incarné par EDF et GDF. Faute d'information, le citoyen lambda mesure mal les conséquences de cette dérégulation. La hausse exponentielle des factures, l'accroissement de la précarité énergétique sont la partie visible de l'iceberg. La partie immergé... (lire la suite)

  • MILLENIUM ACTRESS

    Qu'on se le dise : Millenium actress est une pure, une véritable merveille. Graphiquement époustouflant, son récit-gigogne ambitieux, alambiqué mais d'une constante clarté, tient autant de la haute voltige que de la haute couture et laisse comme deux ronds de flan puisqu'il parvient non seulement à ne jamais perdre le spectateur, mais mieux : à passionner les néophytes que nous sommes pour les soubresauts de l'histoire du Japon, habilement mêlés au destin tumultueux d'une femme devenue par hasar... (lire la suite)

  • NINA WU

    Si ce film troublant est indubitablement taïwanais, par sa production, mais aussi par son habile scénario co-écrit par sa sublime actrice principale, on ne peut faire abstraction du fait que son réalisateur est d’origine birmane, issu d'une famille très pauvre. De là provient sans doute son intérêt empathique pour les minorités, les dominé-e-s de la terre. Si Midi Z ne se proclame pas féministe, son analyse, ses considérations, son positionnement à travers le point de vue de son héroïne le sont.... (lire la suite)

  • NOTRE DAME

    Sacrée donzelle que Donzelli ! De film en film, elle brosse une œuvre atypique, à la tonalité joviale et faussement naïve. Que les sujets soient intimes ou graves, elle les distord avec une légèreté pleine de fraîcheur. Il y a quelque chose de profondément combattif et lumineux dans ce cinéma-là qui refuse de sombrer dans la morosité ou dans le drame, même dans les cas les plus extrêmes, comme dans le magnifique La Guerre est déclarée. Depuis son tout premier La Reine des pommes – disponible en ... (lire la suite)

  • SÉJOUR DANS LES MONTS FUCHUN

    Ne cherchez pas dans vos mémoires : le nom du réalisateur, celui des acteurs (issus de son entourage) vous sont fatalement inconnus. Avec les moyens du bord, malgré les aléas matériels qui l’ont contraint à deux ans de tournage, par manque d’aide financière extérieure au départ du projet, Gu Xiogang rentre subrepticement dans la cour des grands grâce à cette fresque contemporaine lumineuse, subtile, évidente. La langueur, déconcertante de prime abord, va rapidement devenir une alliée réconfort... (lire la suite)

  • SWALLOW

    Rien de plus anodin qu'une petite bille de verre ; quoi de plus dérisoire qu'une punaise en métal ? Et quoi de plus troublant qu'une bouche entrouverte qui avale l'une et l'autre, dans un geste létal ? Hunter Conrad a tout pour être heureuse : un riche et beau mari, le bien-nommé Richie, héritier de l'empire financier paternel, une grande maison de béton et de verre nichée entre un lac et une forêt profonde, une vie à l'abri des tracas matériels et du temps à ne savoir qu'en faire : l'American ... (lire la suite)

  • SYSTÈME K

    En 2010, on découvrait avec enthousiasme, grâce à un épatant documentaire de Renaud Barret et Florent de La Tullaye, le staff Benda Bilili, une bande de joyeux paralytiques de Kinshasa, musiciens des rues, armés d'instruments home made à partir de trois bouts de ficelle et de trois morceaux de ferraille, qui dégageaient plus d'énergie qu'un Mick Jagger sous speed. Le film Benda Bilili montrait aussi le chaos indescriptible d'une ville tentaculaire où la notion de services publics semblait avoir ... (lire la suite)

  • TALKING ABOUT TREES

    Ce pourrait être le croisement improbable entre Cinéma Paradiso et Buena Vista Social Club… D'un côté un cinéma à l'abandon, de l'autre une bande de joyeux octogénaires que le temps et les vicissitudes de la vie semblent à peine avoir affectés. Sachant que cette histoire aussi incroyable que réjouissante ne se passe ni dans le sud pittoresque de la Sicile, ni dans le royaume cubain de la salsa, mais dans un de ces états répertoriés sur la liste noire de notre Ministère des affaires étrangères, q... (lire la suite)

  • THE LIGHTHOUSE

    Qui n'a jamais entendu l'océan gémir les soirs de tempête, le fracas sourd des flots sur les rochers dans les ténèbres, l'écho glaçant des pleurs déchirants du vent… ne peut sans doute pas comprendre ces légendes noires venus du fonds des temps où les Djins se déchaînent : histoires de démons, de monstres, de sirènes racontées en frissonnant durant les longues veillées d'hiver, serrés épaule contre épaule pour conjurer la peur. Ce film-là prend sa source dans ces légendes ténébreuses et magnifiq... (lire la suite)

  • THE SPIRITS DIARY

    Ce « documentaire expérimental » fait le portrait de Eric Maria Strom (connu sous le nom d’artiste de Mario Haber), alchimiste des temps modernes, ingénieur du son professionnel qui enregistrait tout de manière obsessionnelle au fil des jours, et aussi bouilleur de cru, distillant dans son sanctuaire ses eaux-de-vie de coing, de cerise et de tout autre fruit poussant dans les environs, invitant ses amis et d’occasionnelles amantes à siroter de puissantes liqueurs. Film pour l’ouïe et pour l’œil... (lire la suite)

  • ZIBILLA OU LA VIE ZÉBRÉE

    Zibilla s’inscrit dans la tradition du conte où des animaux incarnent des êtres humains et reproduisent leurs comportements, bons ou mauvais. Elle est une cousine éloignée du vilain petit canard d’Andersen. Zibilla est une petite zèbre adoptée par des parents chevaux qui malgré tout leur amour ne pourront pas lui éviter les affres de la différence. Zibilla n’aime pas ses rayures qui la stigmatisent : c’est une enfant qui ne ressemble ni à ses parents ni aux autres membres de la société. Les rayu... (lire la suite)