LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

  • A BIGGER SPLASH

    C’était en 1974, bien avant la mode des biopics qui prolifèrent aujourd’hui. Portrait du peintre britannique David Hockney, figure clé de scène artistique des années 70 et 80, A bigger splash, de Jack Hazan, innovait doublement : c’est le peintre peroxydé qui joue son propre rôle, comme tous les autres protagonistes – une audace sans précédent. Et au lieu de raconter tout l’itinéraire de l’artiste, le film se concentre sur un épisode emblématique : une rupture bien réelle avec un jeune modèle-am... (lire la suite)

  • À LA VIE

    « Accompagner des femmes et vouloir leur liberté, c'est forcément militer. » Chantal Birman Celles qui ont donné la vie le savent : le temps d'après la naissance est une parenthèse bien particulière, une bulle fragile où la femme, devenue mère, est traversée par des émotions intenses et souvent compliquées à vivre. Si, dans notre monde moderne, la science a déployé toute son expertise et aligné bout à bout des décennies de progrès médical pour faire des 9 mois de la grossesse une épopée rigo... (lire la suite)

  • COMPARTIMENT N°6

    Sauvage, maladroite et solitaire, c’est ainsi que le réalisateur décrit son héroïne… Et c’est ainsi que Laura nous apparaît, mal à l’aise d’être prise pour le centre du motif par sa logeuse et néanmoins amante Irina, qui l’exhibe fièrement plus qu’elle ne la présente à son aréopage moscovite lors d’une soirée bon ton. La pétillante russe n’a de cesse de présenter sa « petite Finlandaise » comme on brandit un trophée à la chair tendre et à la cuisse ferme, exquise friandise. Étrangement Irina, qu... (lire la suite)

  • DEMAIN EST SI LOIN

    Chaque jour, des exilés tentent de traverser la frontière franco-italienne à pied pour rejoindre la France, empruntant des itinéraires de montagne dangereux pour échapper aux traques policières. Arrivés à Briançon, ils sont accueillis pendant quelques jours au Refuge Solidaire, hébergement d’urgence géré par des bénévoles. Entre harcèlement policier et criminalisation, les solidaires qui viennent en aide aux exilés s’organisent pour continuer à agir. « La vallée où se déroulent les chasses à ... (lire la suite)

  • EN ROUTE POUR LE MILLIARD

    Du 5 au 10 juin 2000, les armées ougandaise et rwandaise se sont affrontées au cours d’effroyables combats à Kisangani, dans l’est de la République Démocratique du Congo, laissant derrière elles plus d’un millier de morts et trois mille blessés, civils pour la plupart. Les uns ont été enterrés à la va-vite ; les autres ont dû apprendre à vivre avec des prothèses qui les meurtrissent. S’ils parviennent aujourd’hui à faire bien des choses – comme Mama Kashindi, privée de ses quatre membres et qui ... (lire la suite)

  • LAURENT GARNIER, OFF THE RECORD

    Le mythe Garnier, celui que les aficionados de la planète house et techno surnomment affectueusement « papa » depuis une trentaine d’années, ce sont ses amis qui en parlent le mieux. Sous la houlette du photographe Gabin Rivoire, dont c’est le premier film, s’expriment Scan X, Jeff Mills, Derrick May, Chez Damier, Kittin et beaucoup d’autres. La starification, on le sait, Laurent Garnier s’en contre-fiche et le prouve aisément lorsque la parole lui est offerte pour narrer son flamboyant parcours... (lire la suite)

  • LE PAYS À L’ENVERS

    De retour en Guadeloupe, la cinéaste Sylvaine Dampierre refait le voyage qui, 50 ans auparavant, conduisit son père des collines de son enfance jusqu’au bateau qui l’emporta loin de son île. Sa première démarche est de retracer l’histoire de son propre nom de famille. Le voyage initiatique qu’elle entreprend nous renvoie à l’époque de l’esclavage et à l’épisode dit de la « dation des patronymes », qui fit suite à l’abolition définitive de l’esclavage en 1848 et qui imposa aux esclaves enfin libr... (lire la suite)

  • LES OLYMPIADES

    Les Olympiades, c’est un ensemble de tours impersonnelles poussé au mitant des années 70 en lieu et place de feu la gare des Gobelins et qui domine le 13e arrondissement de Paris : une représentation possible du paradoxe de la densification (on entasse les gens sur 35 étages, par paquets de 250 à 400 logements) et de l’isolement urbains. Au siècle dernier, Alain Souchon – la référence risque de ne pas dire grand chose aux spectateurs qui ont l’âge des héros du film – en avait fait une jolie chan... (lire la suite)

  • MORTS PAR LA FRANCE

    Le 31 juillet 1914, le député socialiste et pacifiste Jean Jaurès est abattu à bout portant dans un café parisien par un étudiant nationaliste, Raoul Villain, alors que l’élu de gauche s’apprêtait à rédiger pour le journal L’Humanité un article – qui se voulait l’équivalent du J’accuse de Zola – pour appeler la France à ne surtout pas s’engager dans la guerre meurtrière qui se profilait. Trois jours plus tard, la France entrait en guerre avec l’Allemagne, beaucoup d’anciens amis de Jaurès se sen... (lire la suite)

  • OLD JOY

    Deux hommes et une chienne en balade dans les paysages somptueux des montagnes de l’Oregon, nord-ouest des Etats Unis. Un film comme une escapade, hors des sentiers trop bien tracés d’une vie citadine et raisonnable, un film comme une parenthèse (dés)enchantée. Enchantée parce que vieille amitiée renouée, communion avec la nature, air pur, sensation de liberté, obligations familiales, sociales, professionnelles oubliées… Désenchantée parce qu’évidence que ça ne va pas durer, que le retour à la r... (lire la suite)

  • ORANGES SANGUINES

    « Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. »  Antonio Gramsci Ça se passe en France, exactement dans le même décor que celui de votre vie et de la mienne. Dans ce décor, chacun rempli poliment son rôle social : le ministre de l’économie et des finances est accusé de lamentables fraudes fiscales, les retraités de la classe moyenne se prennent dans les dents la réforme des retraites et croulent sous les dettes, les banquiers sont de... (lire la suite)

  • OREINA

    Khalil est un jeune homme déraciné qui vit de petites combines, dans une zone frontalière où se côtoient bâtiments industriels et marécages. Il visite régulièrement Jose Ramon, un vieil homme au passé trouble qui habite une maison en bord de rivière. Cette maison, Jose Ramon la partage avec son frère Martin, à qui il n’a pas adressé la parole depuis des années. Dans le marais, des âmes plus ou moins perdues se côtoient, sans forcément se croiser… Un film humide et solaire, un film fleuve au cou... (lire la suite)

  • RIVER OF GRASS

    Quel plaisir de voir sur grand écran le premier long métrage, jusque là inédit, de la très talentueuse Kelly Reichardt : Old joy, Wendy et Lucy, La Dernière piste… Dès les première images, River of grass affirme tranquillement ce qui campera son style, « ce minimalisme qui va à l'os, l'âpreté de sa beauté, sa manière d'humaniser plutôt que d'héroïser la réalité… » (J. Mandelbaum, Le Monde). La brillante cinéaste américaine définit elle-même ce « Rivière d'herbe » comme un « road movie sans route... (lire la suite)

  • THE BABY

    Éprouvée par la perte récente de son mari, Ann Gentry est une assistante sociale dévouée qui s’investit pleinement dans le nouveau dossier qui lui est confié : le cas très spécial de « Bébé », un garçon qui babille, se déplace à quatre pattes, pleure et fait dans ses couches comme tout nourrisson… en dépit de ses 21 ans. Suspectant que « l’enfant » est volontairement maintenu dans un état débilitant et souhaitant le placer dans une clinique spécialisée, Ann devient rapidement indésirable aux yeu... (lire la suite)

  • TRE PIANI

    Première scène somme toute banale : un accident de voiture comme il y en tant, sans gravité particulière. Juste le visage ébahi d’une gamine qui s’en sort sans la moindre égratignure. « La vie, c’est ce qui vous arrive alors que vous étiez en train de prévoir autre chose » disait Jeanne Moreau. Et c’est exactement ce qui se produit ce soir-là. Andréa, le jeune écervelé au volant, était certainement en train de prévoir de nouvelles fiestas bien arrosées, des lendemains branchés. La petite fille q... (lire la suite)

  • UNE VIE DÉMENTE

    L’esprit belge a encore frappé ! Cet humour dont il faut bien reconnaître qu’il est assez unique, cette sorte de surréalisme du quotidien qui habite semble-t-il à temps plein l’esprit et l’âme de nos voisins préférés et qui leur permet de garder une distance salutaire, de tourner en dérision les pires des situations. Une Vie démente, qui met en scène la perte de contrôle d’une femme d’une soixantaine d’années et la manière dont ses proches vont faire face, sera donc aussi drôle que tragique, sec... (lire la suite)

  • ZUMIRIKI

    Est-il possible de voyager deux fois dans le même souvenir ? Le réalisateur construit une cabane en bois sur la rive isolée de la rivière, près de l’île où il jouait pendant son enfance. L’île est aujourd’hui inondée par la construction d’un barrage qui a rendu la terre invisible. Seuls les arbres de l’île se dressent encore, échoués au milieu de l’eau, tels les mâts d’un jouet cassé. Zumiriki – une île au milieu du fleuve, selon un ancien mot basque – est un naufrage dans la mémoire, l’expérie... (lire la suite)