MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LE PROGRAMME UTOPIA 293 - DU 30 OCTOBRE AU 10 DÉCEMBRE (À TÉLÉCHARGER)
Couv-293.jpg, oct. 2019 ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 293 - DU 30 OCTOBRE AU 10 DÉCEMBRE (À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE N°292 ( DU 25 SEPTEMBRE AU 29 OCTOBRE 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-292.jpg, sept. 2019 ... Lire LA GAZETTE N°292 ( DU 25 SEPTEMBRE AU 29 OCTOBRE 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 14 AOUT AU 24 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER
Couv-291.jpg, août 2019 ... Lire LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 14 AOUT AU 24 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°290 ( du 19 juin au 30 juillet 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-290.jpg, juin 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°290 ( du 19 juin au 30 juillet 2019) À TÉLÉCHARGER...

MA FAMILLE ET LE LOUP

Adrian GARCIA - France 2019 1h20mn - avec Carmen Maura, Pierre Rochefort, Bruno Salomone, Enzo Ingignoli... Scénario d'Adrian Garcia, Victor Maldonado, Stéphane Malandrin et Alfredo Torres. Pour les enfants à partir de 9 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MA FAMILLE ET LE LOUPLes films, comme les livres, sont parfois de précieux alliés pour évoquer avec les plus jeunes des événements délicats auxquels ils peuvent être confrontés. Avec de la poésie et de la délicatesse, avec une bonne dose d'humour aussi et en empruntant de préférence les chemins de traverse qui sont ceux de l'enfance, il est alors possible de parler ensemble de ces grandes questions existentielles qui traversent leur monde. Tout en restant un film lumineux qui mêle les rires complices des bêtises de vacances aux aventures inventées le temps d'un été, Ma famille et le loup fait appel à l'intelligence et à la sensibilité des enfants, à leur formidable capacité à lire entre les lignes et à en comprendre bien davantage que ce que nous, adultes parfois maladroits, essayons de leur expliquer avec un peu trop de sérieux ou de rationalité. Alors bien sûr, c'est typiquement le genre de film qui peine à rentrer dans une case, tant il emprunte des voies singulières dans son récit (de très belles images d'animation mais pas trop, un peu de fantastique) et des tons de différentes couleurs. Pourtant nous ne saurions trop vous conseiller de venir le voir en famille… Mais même sans enfants, ça vaut le coup d'œil !

C'est l'été et Hugo, petit Parisien que son père couve un peu trop, va passer avec lui quelque jours chez sa grand-mère, la pétillante Sara qui doit fêter ses quatre-vingt printemps. Il y a là ses trois oncles et les cousins, déjà bien installés dans la grande maison de famille nichée dans les collines au dessus de la mer. Les quatre frères retrouvent ici les vieilles habitudes, les chamailleries, les surnoms, les jeux un peu débiles de leur enfance, les apéros qui s'éternisent… Les gamins sont les rois du monde et évoluent en totale liberté, sous le regard bienveillant de leur mamie qui contemple avec tendresse l'agitation pleine de bruit et de couleurs de cette tribu chère à son cœur. La maison est comme elle : un peu cabossée, un peu fatiguée et pleine de souvenirs, mais c'est la sienne et elle constate, heureuse, que chacun y trouve ou y retrouve ses marques.
Et le loup, dans tout cela ? Le loup, c'est un vieux compagnon que Sara a jadis rencontré, du temps lointain où elle était une belle jeune fille et qu'elle avait tapé dans l'œil d'un certain garde forestier dont elle ne savait pas encore qu'il allait devenir l'homme de sa vie. Un loup, un vrai, effrayant, avec des yeux perçants, un loup de conte qui ne vient pas pour conter fleurette, un loup qui fait peur aux enfants. S'il l'a laissée tranquille pendant toutes ces années, le loup a décidé de revenir lui rendre visite, cet été précisément, et semble bien décidé à ne pas quitter les lieux avant d'avoir obtenu ce qu'il est venu chercher. Un loup, ou peut-être l'incarnation d'un événement aussi naturel que le coucher du soleil, l'écume des vagues, l'automne d'une vie ? Un loup qui fait peur aux enfants mais que les plus âgés ont un peu appris à apprivoiser. Impossible pourtant pour la tribu des cousins de laisser un gros poilu aux longues dents pointues perturber leurs vacances ensoleillées : ils élaborent alors un plan d'attaque pour contrer la bestiole et avoir le dernier mot. Et une bande de gamins têtus et motivés, soudés comme les doigts de la main, ça peut faire mal !

Sans jamais trop en dire, ni trop en montrer, ce premier film de fiction d'un réalisateur qui vient du monde de l'animation (dont il a conservé la fantaisie et l'audace) est un hymne aux souvenirs de l'enfance, fragiles mais tellement précieux. C'est aussi une déclaration d'amour touchante à tous les grands-parents, ces adultes pas tout à fait comme les autres qui donnent tant, sans compter, sans rien demander en échange. C'est enfin une fable joyeuse sur les couleurs de la vie, celle qui naît, qui file un peu trop vite et qui se transmet…