LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Aux confins du blog
« Quand les gens pensent au cinéma, ils pensent directement aux célébrités, aux studios, au glamour. Mais l’industrie du cinéma englobe d’autres personnes : les gens qui travaillent dans les snacks, qui s’occupent des équipements, des caisses, qui programment des films, qui sont en charge ...

La librairie La Mémoire du Monde propose...
Nous relayons un message de la librairie La Mémoire du Monde avec qui nous travaillons régulièrement et qui comme beaucoup de petits commerces sont en grande difficulté.“Comme beaucoup d’entre nous, nous avons eu la gorge nouée ce lundi soir avec l’annonce de la poursuite du c...

Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands
Depuis samedi 11 avril, Italie Là-bas et Café Roma vous proposent la totale : des paniers gourmands pour votre petit-déjeuner, déjeuner, apéro et dîner. On pense à tout ! ... Lire Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Séance unique le vendredi 20 septembre à 18h15 suivie d’une rencontre avec Caroline San Martin, Maîtresse de conférences en Écritures et pratiques cinématographiques à Paris 1 - Panthéon Sorbonne. En collaboration avec l’association Scénaryo.

LES PRINCES

Tony GATLIF - France 1983 1h35 - avec Gérard Darmon, Muse Dalbray, Céline Milton...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES PRINCESUne cité H.L.M. d’une banlieue en ruines, pour Nara, c’est loin d’être l’idéal : les Gitans, en effet, acceptent mal la stabilité et l’enfermement. Mais, pour l’instant, il vit là, fréquentant beaucoup les terrains vagues avoisinants, avec sa vieille mère et avec sa fille, Zorka. Et plus de femme à ses côté, plus depuis que Miralda, grugée, dit-il, par une assistante sociale, a pris la pillule. Il ne veut plus la voir. Car un Gitan sans famille nombreuse n’est pas un vrai Gitan. Alors Miralda vit dehors, là où elle peut.
Malgré cela, tous les soirs, et afin de retrouver un peu de leur communauté, les gitans se retrouvent au café « Les Princes ». Nara vit de rempaillages de chaises, de petits vols, de petits trafics… Et un matin, expulsés, Nara et sa famille se retrouvent sur les routes…
Dans ce premier film de ce qui va devenir la trilogie sur le peuple gitan avec Latcho Drom et Gadgo Dilo, Tony Gatlif porte son regard sur des Tziganes sédentarisés dans une banlieue grisâtre sans aucun espoir et livre une vision sans complaisance, sans pathos ni romantisme, de la vie des gitans.

« Pour moi, le cinéma doit avoir un sens du peuple. Mon cinéma n’est pas populiste. Pas populaire non plus. Aujourd’hui, plus que jamais, j’aime les gitans et tous ceux qui les aiment. Dans les années 1980 avec Les princes et plus tard Latcho Drom, on a commencé à faire des films avec un groupe qui se nommait « Nous voulons parler ». On voulait faire des films pour faire connaître la nation gitane, la culture gitane. On me disait les gitans viennent de Bohème. Je disais : « Les gitans ? De Bohème ? Quelle connerie ! » J’étais furieux que personne ne connaisse vraiment le monde gitan. Quand tu connais pas, tu mets les fantasmes. L’art c’est la meilleure façon de parler d’un peuple. L’art, c’est comme un grand avocat. Mais il faut être excellent. Pour défendre un innocent il faut être le meilleur avocat. »
Tony Gatlif

L’Association Scénaryo propose un travail d’écriture collective et veut permettre le rassemblement des scénaristes de la région Sud. Elle offre par exemple la possibilité d’obtenir des relectures et consultations gratuites pour les scénaristes qui n’ont pas encore signé plus de trois contrats de cession de droits avec leurs maisons de production. L’association organise également une session de «pitching» par mois pour ses adhérents.