LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

  • BONJOUR

    Minoru et Isamu vivent avec leurs parents dans la banlieue de Tokyo. En rentrant de l'école, ils aiment à s'arrêter chez un voisin qui a la télévision pour regarder des matches de sumo. Leurs parents, mécontents, leur interdisent d'y retourner, tout en refusant d'acheter leur propre téléviseur. Pour protester, Minoru et Isamu entament une grève de la parole, qui va provoquer par ricochet de nombreuses incompréhensions parmi les voisins… Devant la caméra attentive et bienveillante d'Ozu, maître ... (lire la suite)

  • CEUX QUI TRAVAILLENT

    C’est un film que tous les Utopia unanimes ont choisi de promouvoir cet été, bien avant qu’il sorte en France, le 25 septembre prochain. Une façon de profiter de votre disponibilité alors que les poncifs voudraient qu’en cette période de vacances vos méninges soient en rade, trop nazes pour ingurgiter autre chose que du divertissement léger et vide. A contrario, on se dit que vacances ne veut pas dire vacance, que c’est le moment ou jamais de faire le plein d’intelligence et de beauté : s’il est... (lire la suite)

  • CHARLOT S’AMUSE

    Le vagabond le plus célèbre de l’histoire du cinéma mène la belle vie dans ce programme inédit de trois courts métrages réunissant Charlot au music-hall, Charlot et le comte et Charlot fait une cure. Un concentré du génie burlesque de Chaplin.... (lire la suite)

  • CRÉPUSULE À TOKYO

    Takako vient de quitter son mari pour aller vivre avec son père et sa jeune sœur Akiko. Lorsqu’elle apprend que sa mère est de retour après plusieurs années et qu’elle tient un salon de mah-jong, Takako vient lui demander de ne pas révéler son existence à sa sœur…... (lire la suite)

  • DIEGO MARADONA

    Loin d’attaquer son sujet balle en tête pour ne séduire que les supporters et les fans de foot – dont je ne suis pas –, le réalisateur l’aborde sous un angle atypique et le rend aussi palpitant et poignant qu’une tragédie grecque. La tension narrative qui emporte le récit ne laisse pas le spectateur souffler un seul instant, quand bien même il connaîtrait parfaitement l’histoire. C’est que chaque propos est servi par un flot d’images inédites filmées à bout portant qui nous font rentrer tant dan... (lire la suite)

  • DONNIE DARKO

    Je ne sais pas vous, mais nous on l’attendait depuis un moment : le retour sur les écrans de cet incroyable Donnie Darko, premier film météorique d’un Richard Kelly sorti de nulle part et qui y est retourné (ses films suivants, Southland tales et The Box, étaient beaucoup moins réussis). Parfaitement imprévisible, entre ruptures spatio-temporelles, hypnose, rêve éveillé et psychose, quelque part entre la sitcom familiale et le film de série B conçu pour filer la pétoche, Donnie Darko est vraimen... (lire la suite)

  • ÉTÉ PRÉCOCE

    Dans le Tokyo d’après-guerre, un couple âgé vit avec ses deux enfants, sa belle-fille et leurs petits-enfants. À presque 30 ans, Noriko, leur fille, ne souhaite toujours pas se marier et préfère vivre libre et travailler. Lorsque son patron lui propose d’épouser un jeune homme aisé, la jeune femme refuse, préférant choisir elle-même son futur mari…... (lire la suite)

  • FIN D'AUTOMNE

    Trois vieux amis, Taguchi, Mamiya et Hirayama, se réunissent lors d’une cérémonie en mémoire de leur ami Miwa, décédé il y a quelques années. Ils y retrouvent Akiko, la veuve du défunt dont ils étaient tous amoureux dans leur jeunesse, et sa fille, la jolie Ayako, en âge de se marier. Mamiya tente d’organiser une rencontre entre celle-ci et l’un des ses employés. Mais Ayako n’est pas pressée de trouver un mari, craignant de laisser sa mère toute seule. Les trois amis vont tenter de la convaincr... (lire la suite)

  • FLEURS D’ÉQUINOXE

    L’homme d’affaires Wataru Hirayama se montre fort réticent lorsqu’il apprend que sa fille Setsuko veut épouser un collègue de travail peu fortuné pour des raisons purement sentimentales, alors que lui-même aurait arrangé, selon les traditions, une union bien plus prestigieuse. Soutenue par sa mère, Setsuko tient tête à son père et organise seule son mariage…... (lire la suite)

  • FRANKIE

    Le film aurait pu s'intituler « Dernier été à Sintra », un titre qui aurait laissé entrevoir la fin de quelque chose, ou de quelqu'un… Et qui aurait aussi donné toute sa place au cadre naturel, à ses paysages somptueux et portant à la mélancolie qui comptent pour beaucoup dans l'ambiance de ce Frankie, puisque c'est bien le titre du film, et il faut bien reconnaître que le personnage ainsi prénommé y tient une place essentielle… Elle fait une entrée de diva dans la première scène, lunettes fum... (lire la suite)

  • L'INTOUCHABLE, HARVEY WEINSTEIN

    En octobre 2017, à cinq jours d’intervalle, le New York Times et le New Yorker publient deux enquêtes qui vont provoquer la chute d’Harvey Weinstein, le dernier nabab du cinéma américain. En quelques jours, il est viré de la Weinstein Company, qu’il avait fondée avec son frère Bob, sa femme le quitte, tandis que les langues se délient sur ses agissements de véritable prédateur sexuel. Régulièrement évoqué dans la culture populaire (jusque dans un épisode d'une série très populaire de la télé ... (lire la suite)

  • L'OPINION PUBLIQUE

    Un film magnifique et « sérieux », regard saisissant sur la société de l'époque, mélodrame d'une remarquable maîtrise formelle : Chaplin prouvait avec L'opinion publique qu'il n'entendait pas se laisser enfermer dans son image de faiseur de comédies burlesques. Marie Saint-Clair et Jean Millet, devant le refus de leurs parents respectifs, décident de s’enfuir pour se marier. Ils doivent se retrouver à la gare. Mais Jean est retenu au dernier moment par son père qui vient de subir un... (lire la suite)

  • L'OSPITE

    On a tous quelque chose en nous de Manfredi… une douce nostalgie pour la comédie italienne, qui connut son apogée entre la fin des années 1950 et le milieu des années 1970, révélant à un public hilare ceux qui allaient devenir les figures incontournables du cinéma italien, les Alberto Sordi, Vittorio Gassman, Marcello Mastroianni, Ugo Tognazzi ou, donc, Nino Manfredi. Si les réalisateurs les plus énervés, comme Dino Risi, ont rapidement pris le virage de la satire sociale, noire, rageuse, féroce... (lire la suite)

  • LA RUÉE VERS L’OR

    Klondyke, fin du XIXe siècle. Des aventuriers partent en quête de filons d’or dans les montages enneigées. Parmi eux, un petit homme coiffé d’un chapeau et muni d’une canne se réfugie un jour de tempête dans une cabane perdue où il rencontre deux autres chercheurs d’or, deux costauds à la mine patibulaire… « Songez », écrivait le poète Elie Faure en 1922 à propos de Chaplin, « il fait rire avec sa faim, même avec la faim ! ». Et de fait ce thème inspire quelques scènes d’anthologie de La Ruée v... (lire la suite)

  • LE CIRQUE

    Un cirque au bord de la faillitte, des clowns qui ne font plus rire… et soudain un vagabond, qui mange la saucisse d’un enfant et se trouve accusé d’un vol qu’il n’a pas commis, surgit sur la piste et provoque l’hilarité générale par ses facéties, ses acrobaties involontaires ! Et voilà Charlot engagé dans la troupe dont il va vite devenir la vedette, remplaçant même Rex l’équilibriste pour les beaux yeux de l’écuyère, qui n’est autre que la fille du patron… C’est peut-être l’un des films les pl... (lire la suite)

  • LE GOÛT DU RIZ AU THÉ VERT

    Mariée à Mokichi par arrangement, Taeko mène une vie de couple décevante. Le dialogue entre les deux époux, plongés chacun dans leurs activités, se fait de plus en plus rare. Après avoir menti à Mokichi pour passer quelques jours dans une source thermale avec ses amies et sa nièce Setsuko, Taeko reçoit cette dernière, bouleversée par l’annonce d’une rencontre imminente avec un prétendant pour un mariage arrangé…... (lire la suite)

  • LE GOÛT DU SAKÉ

    Le veuf Hirayama vit avec sa fille Michiko, qui prend soin de lui. L’exemple d’un de ses professeurs, qu’il retrouve lors d’une soirée où l’on boit du saké et qui s’accuse d’avoir provoqué le malheur de sa fille, pousse Hirayama à marier sa propre fille. Mais l’homme qu’elle aime est déjà engagé, et le père va devoir partir lui-même à la recherche d’un époux pour Michiko… L’ultime film d’Ozu, la quintessence de son style.... (lire la suite)

  • LE KID

    Une fille-mère abandonne son bébé, que Charlot recueille bien malgré lui et dont il ne parvient pas à se défaire… Il doit l’élever. Cinq ans plus tard, les voilà associés : Charlot vitrier répare les carreaux cassés par le gamin ! Mais le jour où le gosse tombe malade, les services sociaux interviennent pour les séparer… Le Kid est un film décisif dans l’œuvre et la vie de Charlie Chaplin. Envisagé d’abord comme un court métrage, il deviendra en fait son premier film long, tourné dans l’enthous... (lire la suite)

  • LE RAT SCÉLÉRAT

    Le plat de résistance de cet épatant programme pour les petits, c’est donc Le Rat scélérat, nouvelle réalisation de la fameuse équipe des Gruffalo, La Sorcière dans les airs, Monsieur Bout-de-Bois et autres Un conte peut en cacher un autre. Rien que du bon ! Et histoire de dérouler le tapis rouge au film vedette, deux films tout courts et très sympas. Musique-Musique (Ned Wenlock, Nouvelle-Zélande, 6 mn) Une aventure poétique, folle et inventive qui met en scène des cerfs, des oiseaux chante... (lire la suite)

  • LES FAUSSAIRES DE MANHATTAN

    Ma pieuse grand-mère, presque une sainte disait le voisinage, m’enseigna que même la gourmandise était un péché. Mais il y en avait de bien pires : entre autres tricher ou voler ! Aussi quand, toute petite, je la vis chaparder pour la première fois une sucrerie dans une grande surface, je m’offusquai : « Mais… mais c’est un péché ! ». J'étais outrée. Alors, dans un de ces larges sourires, aussi coupables que complices, dont elle seule avait le secret, elle me souffla : « Oh ! Ce bonbon est si pe... (lire la suite)

  • LES FEUX DE LA RAMPE

    Les feux de la rampe aurait pu être le dernier film de Charles Chaplin. Le réalisateur en a encore tourné deux ensuite, en Europe, mais Limelight, sorti en 1952, sonne comme son testament. Triple testament même que ce film. Celui d’un clown, Cravero, dont le nom suffisait jadis pour remplir les salles et qui doit aujourd’hui en changer pour décrocher de petits contrats. Celui d’un réalisateur, Chaplin, blessé par l’échec public de son film précédent, Monsieur Verdoux. Celui d’un homme enfin, qui... (lire la suite)

  • LES TEMPS MODERNES

    Les Temps modernes marque une étape décisive dans la carrière de Chaplin puisque c’est le dernier film dans lequel il apparaît sous les traits de Charlot le vagabond. C’est aussi son premier film « sonore ». Sonore et non parlant puisque, plusieurs années après la révolution technique qui permettait de faire entendre la voix des acteurs, Chaplin refuse de suivre le mouvement général et tourne un vrai film muet, où on entend les bruits du monde mais où les dialogues sont réduits au stade de borbo... (lire la suite)

  • MANTA RAY

    Manta ray impressionne et captive d'abord par sa splendeur visuelle et par sa richesse sonore. Et c'est grâce et à travers cette beauté renversante que le film évoque, de manière puissante et poétique, sans lourdeur démonstrative, un des cas de persécution ethnique les plus terribles de ce début du xxie siècle. Phuttiphong Aroonpheng est thaïlandais et donc voisin de la Birmanie. Depuis toujours, la minorité musulmane des Rohingyas est persécutée en Birmanie, mais cette discrimination a frisé le... (lire la suite)

  • MONSIEUR VERDOUX

    Chaplin s’est inspiré de l’affaire Landru, le célèbre tueur en série, arrêté en 1919 et condamné à mort en 1922 au terme d’un procès qui passionna les foules. Pour satisfaire les besoins de sa famille, Landru, tombeur de ses dames, promettait le mariage à ses victimes, principalement des femmes riches. Il les étranglait pour les dépouiller de leurs biens, puis il prenait soin de faire disparaître les cadavres en les brûlant dans la cuisinière de sa villa de banlieue, où il avait attiré les malhe... (lire la suite)

  • ONCE UPON A TIME IN… HOLLYWOOD

    Nous sommes à la fin des années 60, alors que le cinéma classique hollywoodien s'effondre au profit de la télévision et bientôt de l'éphémère mais retentissant « Nouvel Hollywood ». Rick Dalton (Leonardo DiCaprio, impressionnant, très en retenue) est un acteur sur le déclin, traînant derrière lui sa doublure et qui est aussi son fidèle comparse, Cliff Booth (Brad Pitt, extraordinaire). Tandis qu'il tente tant bien que mal de revenir sur le devant de la scène, Rick voit s'installer dans la grande... (lire la suite)

  • PERDRIX

    Ça débute par une (petite) vadrouille. Perdue au milieu des Vosges profondes, Juliette Webb se fait voler sa voiture. Mais pas par n'importe qui : par une voleuse toute nue dont on apprendra plus tard qu'elle est une « nudiste révolutionnaire » ! Dans sa bagnole, Juliette transportait toute sa vie, notamment de précieux carnets dans lesquels elle archive son quotidien, jour après jour. Evidemment il s'agit d'une perte incommensurable. Assez en tout cas pour la pousser à déposer plainte à la gend... (lire la suite)

  • PETITE FORÊT

    Comme son titre ne l’indique pas, autant tout de suite préciser que nous sommes dans un film savoureux, aux inspirations gourmandes, digne cousin des Délices de Tokyo ou du plus récent La Saveur des ramen… Une sorte de Festin de Babette à la sauce coréenne dont émane une forme d’humanité douce et colorée. On en sort rempli de bonheur, curieux et affamé de la vie, de ses merveilles. Petite forêt agit comme un plat de grand-mère aux saveurs inoubliables. Il nous replonge dans le temps béni de l’en... (lire la suite)

  • PRINTEMPS PRÉCOCE

    Shoji, jeune employé d’une grande compagnie, passe la plupart de son temps au travail ou dans les bars alentour. Il démarre une aventure avec une jeune et jolie collègue, mais les soupçons de son épouse et les rumeurs des autres collègues se font bientôt persistants…... (lire la suite)

  • PRINTEMPS TARDIF

    Noriko, une jeune femme âgée d’une vingtaine d’années, vit avec son père veuf, Shukichi. Refusant de le quitter après le décès prématuré de sa mère, la jeune femme finit par céder sous la pression de son père, qui ne veut pas que sa solitude soit un frein au bonheur de sa fille. Avant que leur chemin ne se sépare, ils décident de faire un dernier voyage ensemble…... (lire la suite)

  • RICORDI ?

    Une grande histoire d'amour romanesque, romantique, enflammée et chaotique, sensuelle et prise de tête, solaire et pluvieuse, racontée uniquement – c'est là l'originalité et l'audace du film – à travers les souvenirs respectifs des deux amoureux, de la rencontre à la rupture et même après. Si bien que nous sommes entraînés dans un maelström de sentiments contradictoires, qui s'enchaînent, se bousculent sans aucun souci de la linéarité temporelle : la mise en scène n'est pas basée sur la chronolo... (lire la suite)

  • ROUBAIX, UNE LUMIÈRE

    Roubaix, une nuit de Noël. Le commissaire Daoud sillonne la ville qui l’a vu grandir. Voitures brûlées, altercations… Au commissariat, vient d’arriver Louis Coterelle, fraîchement diplômé. Daoud et Coterelle vont faire face au meurtre d’une vieille dame. Deux jeunes femmes sont interrogées, Claude et Marie. Démunies, alcooliques, amoureuses. « Au-delà de son immense réussite, Roubaix, une lumière marque une étape décisive dans la carrière d’Arnaud Desplechin : le cinéaste y reste attaché à ... (lire la suite)

  • UN ROI À NEW YORK

    Fuyant son pays en révolution, le roi Shahdov se réfugie aux Etats Unis. Détroussé par son ancien premier ministre et donc sans argent, il se trouve contraint de faire des publicités… Un roi à New York est un film généralement peu estimé, du moins pas estimé à juste valeur. C’est le premier film fait par Chaplin en Europe après avoir été expulsé des Etats-Unis et le cinéaste ne se prive pas de montrer les excès de cette paranoïa anticommuniste qui culminait alors, mais le film est aussi un rega... (lire la suite)

  • UNE FILLE FACILE

    C’est le début de l’été, à Cannes, où vit Naïma (Mina Farid), avec sa mère. Milieu modeste. Elle a 16 ans et se donne la saison pour choisir un métier, a priori dans la restauration : elle doit effectuer un stage en cuisine. En attendant, elle veut profiter de la belle saison. Sa cousine, Sofia (Zahia Dehar), qui débarque sans prévenir de Paris, lui en donne l’occasion. Pour elle, tout semble facile. C’est une bimbo sculpturale, elle glisse quand elle marche, attire tous les regards. Elle porte ... (lire la suite)

  • UNE GRANDE FILLE

    Kantemir Balagov : retenez bien le nom de ce surdoué de 27 ans… Si son premier film, Tesnota, une vie à l’étroit nous avait tapé dans l'œil, son second, Une grande fille, monte encore d’un cran. Un grand cinéaste est né. Retenez également le nom des deux actrices principales qui font leurs débuts à l’écran : Vasilisa Perelygina et surtout Viktoria Miroshnichenko, dont la présence si particulière la rend inoubliable. Longiligne, exsangue, Iya est à l’image de sa ville, Léningrad, de sa Russie, e... (lire la suite)

  • VOYAGE À TOKYO

    Un couple âgé entreprend un voyage à Tokyo pour rendre visite à ses enfants. D’abord accueillis avec les égards qui leur sont dûs, ils se rendent bientôt compte qu’ils dérangent. Seule Noriko, la veuve de leur fils mort à la guerre, trouve du temps à leur consacrer. Les enfants, quant à eux, se cotisent pour leur offrir un séjour dans la station thermale d’Atami, et se décharger ainsi de leur présence... Le film qui fit donc découvrir Ozu aux spectateurs français. Sublime de beauté tranquille, V... (lire la suite)

  • WILD ROSE

    Rose-Lynn a fait tatouer sur son avant-bras : « three chords for truth », trois accords pour la vérité, comme une déclaration d'amour à une musique simple qui va droit au cœur, sans chichis, sans superflu, sans arrière-pensées. Une musique qui raconte la vie comme elle va, les joies, les peines, les petites souffrances du quotidien ou les blessures intimes, racontées au monde entier sur l'air d'un secret murmuré. Rose-Lynn sort de prison et la country music est pour elle bien plus qu'un simple ... (lire la suite)

  • YESTERDAY

    Elle est charmante, espiègle, frondeuse, bourrée d'énergie et futée comme pas deux : elle, c'est Ellie. Prof par passion à temps plus que complet, elle ne délaisserait pour rien au monde son boulot ni ses gamins. Pas même pour Jack, son amour d'enfance, devenu son amour secret d'adolescente puis son amour secret tout court. Jack, pour qui elle s'est improvisée « manager » depuis qu'il a abandonné l'enseignement afin de vivre à fond sa passion pour l'écriture et la musique. Fils aimé et aimant d'... (lire la suite)