LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Mais jusqu’à quelle heure peut-on transiter par le Verger Urbain V ?
C’est la question que vous nous posez souvent à la caisse du cinéma, ne sachant pas si vous trouverez porte ouverte ou porte close  et si vous devrez faire demi-tour. C’est (toujours) vrai qu’aucune information claire n’a été apportée sur les panneaux d’entrée  du Verger Urbain V… 20h ...

CAFÉ ROMA (ancien restaurant La Manutention) va enfin ouvrir ses portes !
Les « menus » travaux, comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière gazette vont être terminés ! Menus ? Pas tant que ça finalement :la peinture refaite, le mobilier changé, la cuisine réagencée, les nouvelles machines installées, les nouveaux menus édités… et puis é...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : C’EST LE BON SENS !
Belle soirée festive organisée par le Collectif 23h59, le 12 septembre dernier, dans le jardin du Verger Urbain V. Une réussite au-delà de nos espérances, qui attestait du plaisir des participants de pouvoir à nouveau emprunter le passage le soir, librement. Le dialogue avait repris, le bon sens l’a...

Et si on passait à autre chose...
La restauration du jardin Verger Urbain V aura atteint son objectif, au-delà de toutes espérances : le jardin ne désemplit pas durant ces mois d’été, brassant tous les publics. Il est un lieu de vie et de rencontres, à toute heure de la journée et de la soirée. Et qu’importe que le gazon ait sou...

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

  • CHANSON DOUCE

    Le premier film de Lucie Borleteau (surprenant Fidelio) se passait en haute mer, soumis au roulis des vagues, nous voici avec Chanson douce pris au piège des montagnes russes de sentiments ambivalents. Heureux, désarçonnés, aux prises avec des inquiétudes (justifiées ?), ballottés au gré des changements de ton d’un film qui oscille délicieusement entre univers réaliste et ambiance gothique. Tous les acteurs excellent à nous plonger dans une trame narrative au charme maléfique, particulièrement K... (lire la suite)

  • CHICHINETTE, MA VIE D'ESPIONNE

    L'esprit de résistance, ça conserve… Marthe Hoffnung Cohn en est le plus éclatant exemple. Marthe est née le 13 avril 1920 à Metz, ville redevenue française au lendemain de la Grande Guerre. Elle a donc 99 ans, vous avez bien lu, et elle continue à parcourir le monde pour témoigner encore et encore de son incroyable destin, non par narcissisme mais parce qu'elle est convaincue depuis toujours que l'indicible peut se reproduire si on n’y prend garde, et que l'esprit de résistance face aux idéolog... (lire la suite)

  • GLORIA MUNDI

    Gloria mundi s’ouvre sur une joyeuse naissance, une mise au monde. Mais quel monde exactement ? Gloria, qui vient de pousser ses premiers cris, esquisse également ses premiers sourires et, à cet instant-là, cette question perd de son importance. Le chômage, les guerres, le réchauffement climatique… soudain tout parait si lointain. L’essentiel, ce sont ces petits doigts de porcelaine fine qui essaient d’appréhender leur nouvel univers, ces lèvres délicates qui cherchent le sein de Mathilda (Anaïs... (lire la suite)

  • HERBES FLOTTANTES

    Voici un sublime complément à notre rétrospective Ozu de l’été 2019. Un des derniers films tournés par le cinéaste (le 50e sur 53) et comme plusieurs fois dans sa carrière, une nouvelle version d’un de ses films : Histoire d’herbes flottantes tourné en muet en 1934 – tardivement ! – que nous vous programmons également.  Herbes flottantes est l’un des six films en couleur réalisés par le cinéaste, le plus beau pour nombre de connaisseurs. Une modeste troupe de théâtre ambulant arrive, pour s’... (lire la suite)

  • IT MUST BE HEAVEN

    C'est une œuvre singulière, secrète et accueillante, merveilleusement drôle en même temps qu'éminemment politique et offrant de multiples niveaux de lecture. Suleiman se moque de toutes nos contradictions – et des siennes. Il excelle dans le domaine de la dérision, de l’auto-dérision salutaire. Une fois de plus, le cinéaste interprète d'ailleurs lui-même son alter ego autant onirique que réel. Existe-t-il une part d’autobiographie dans le récit ? Quelle est la part d’affabulation ? Qu’importe ! ... (lire la suite)

  • L’AFFAIRE CICÉRON

    Le génial Joseph L. Mankiewicz nous offre un film d'espionnage à la Graham Greene, ou à la John Le Carré, supérieurement intelligent et subtil, ironique jusqu'au vertige. L'ironie est même le sujet profond de L'Affaire Cicéron : ironie du destin, de l'histoire, de la condition humaine, des désirs et des ambitions. La vision du monde proposée par le film est pour le moins désenchantée, comme souvent chez Mankiewicz, mais elle est exprimée avec un brio et une saveur qui assurent un plaisir fou au ... (lire la suite)

  • L’ANGLE MORT

    Pierre Trividic et Patrick Mario Bernard explorent ici les limites du réalisme, dans un film au climat étrange et aux flottements étudiés, en revisitant le thème de l’homme invisible. Leur personnage est un antihéros : il travaille parce qu’il faut bien vivre, il vit dans une tour en proche banlieue parisienne, aime bien voir sa copine Viveka, mais ne semble pas pressé de s’engager. Ce que celle-ci ignore, c’est que Dominik a le pouvoir de se rendre invisible depuis sa naissance. Ce pouvoir, l... (lire la suite)

  • L’ORPHELINAT

    Quand on évoque l’Afghanistan – et tous les cinéastes occidentaux qui s’y sont intéressés y ont largement contribué – on pense immédiatement femmes en burqa, talibans très très méchants, misère endémique et guerre interminable et meurtrière. Tout cela n’est évidemment pas faux, du moins pour ce qui concerne les deux dernières décennies. Mais ce très joli film d’une jeune réalisatrice afghane apporte une vision légèrement moins manichéenne, plus poétique, plus douce et plus tendre. Notre histoir... (lire la suite)

  • LA BELLE ÉPOQUE

    La Belle époque – deuxième film de Nicolas Bedos, beaucoup plus excitant que le premier, Monsieur et Madame Adelman – est un brillant divertissement qui va rallier les suffrages et vous faire plonger la tête la première dans un bain de jouvence, au cœur d’une pure histoire de cinéma : scénario à tiroirs qui n’en finit pas de révéler ses coups de théâtre, casting tiré à quatre épingle (Daniel Auteuil et Fanny Ardant sont à leur meilleur) et un ton caustique (décidément la marque N. Bedos) basé su... (lire la suite)

  • LA PASSION VAN GOGH

    La Passion Van Gogh est un projet aussi insensé que démesuré. Les réalisateurs entreprennent de raconter les derniers feux de la vie de l’artiste néerlandais en animant des peintures à l’huile réalisées dans le style de Van Gogh. Les scénaristes se sont concentrés sur les dix dernières semaines de la vie de Van Gogh. Une période prolifique durant laquelle, installé à Auvers-sur-Oise, il peint 70 toiles, avant de mettre fin à ses jours. Quelques semaines après la mort du peintre, Armand Roulin... (lire la suite)

  • LA VIE INVISIBLE D’EURÍDICE GUSMÃO

    L'emballante héroïne de ce film haut en couleurs (chaudes) n’a rien à voir avec l'Eurydice de la mythologie, avalée par les ténèbres à cause du regard de son amant Orphée. D’abord notre histoire se passe dans un pays lumineux, à la langue musicale : le Brésil. Ensuite notre Eurídice, tout entière concentrée sur son désir de devenir une grande pianiste, ignore superbement les hommes du haut de ses dix-huit ans passionnés. En ce sens, elle est l’antithèse de sa sœur Guida, de deux ans son aînée, q... (lire la suite)

  • LES ENVOUTÉS

    C'est une histoire très particulière, funèbre et abstraite, adaptation d'une nouvelle d'Henry James, Les Amis des amis, récit fantastique qui interroge les frontières entre l'amour, la mort et la vie après la mort et qui tire du côté du fantomatique et du fantasmagorique. Difficilement transposable au cinéma puisque notion vague et obscure mais c'était compter sans la détermination de Pascal Bonitzer qui a créé le personnage de Coline (Sara Giraudeau) pour incarner librement l'idée de James et a... (lire la suite)

  • MADE IN BANGLADESH

    Made in RPC. Made in Turkey. Made in India. Made in Marocco. Made in Bangladesh. Derrière chacune de ces étiquettes qui ornent innocemment nos chemises et nos robes, nos sweats et nos tee-shirts, se cachent des milliers de bras fatigués, de doigts engourdis, de dos endoloris et d’yeux affaiblis. Dans de grandes usines ou, plus souvent, dans des ateliers mal éclairés, des femmes cousent à la chaîne, courbées sur leur machine, des heures et des heures d’affilée, pour un salaire de misère. Si l’ind... (lire la suite)

  • PROXIMA

    Il ne sont sans doute pas très nombreux, de par le monde, les enfants qui peuvent écrire le jour de la rentrée, dans la case « profession des parents » : mère astronaute. Un métier qui paraît presque irréel, réservé aux histoires dans lesquelles on conquiert la lune à bord d'une fusée rouge, entre Jules Verne et Tintin. Pour Stella, l'espace est un sujet de conversation presque banal et elle connaît par cœur toutes les étapes avant la mise en orbite, comme une comptine qu'elle fredonne avec sa m... (lire la suite)

  • QU’EST-CE QUE J’AI FAIT POUR MÉRITER ÇA ?

    Gloria est une maîtresse de maison qui n’a pas une minute à elle. Pour équilibrer son maigre budget, elle fait des ménages et quand elle rentre, elle doit s’occuper de toute la famille : mari, enfants, belle-mère et même des voisins. Pour réussir cette survie, Gloria prend des amphétamines. Aussi, quand la pharmacienne lui refuse sa dose, Gloria va exploser... « Almodóvar s’est souvenu de ses origines modestes pour écrire ce film à la fois mordant et émouvant, qui décrit une famille venue de... (lire la suite)

  • SEULES LES BÊTES

    Il va vous falloir activer vos neurones, passer de la chaleur torride à la froidure ankylosante, des rues surpeuplées d’Abidjan aux étendues de neige désertées du Causse Méjean, changer d’espace-temps, passer sans cesse de la couleur au noir puis au blanc, passer des broutards aux brouteurs… Tout cela est bien intrigant, n’est-ce pas ? Mais on ne saurait vous en dévoiler plus si l’on veut que le mystère reste entier et que la magie du récit opère. C’est une histoire mystérieuse en cinq chapitres... (lire la suite)

  • UNE VIE CACHÉE

    Terrence Malick sublime son art dans un film majestueux et sans emphase. Revenant à une narration limpide et accessible, il gravite avec aisance de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Passant de l’universel à l’intime, il maintient une distance pudique avec les êtres et, paradoxalement, nous les rend d’autant plus familiers. Ils sont les fragments d’un grand tout, les pièces d’un puzzle complexe, à l’instar de notre humanité et de ses chaotiques parcours. Mis bout-à-bout, ils racontent notr... (lire la suite)