LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ÉDITO Décembre 2021
Dans le département du Vaucluse disparaissent 400 à 500 hectares de terres agricoles chaque année, consommés par le tissu urbain, les zones artisanales, industrielles et commerciales, les réseaux routiers… Conséquence dramatique, la surface agricole du département diminue 3 fois plus vite qu’au...

ÉDITO : LE JEU DU CALAMAR
Ça vous aura probablement échappé, mais c’est un drôle de petit vent de panique qui a soufflé cet automne sur notre merveilleuse profession. L’espace de quelques jours, le temps s’est arrêté, les respirations se sont suspendues, l’Apocalypse menaçait, la mort des cinémas français, mille fois annoncé...

ENSEIGNANTES, ENSEIGNANTS ! Vous pouvez organiser des séances scolaires en matinée.
3,5€ par élève, gratuit pour les gentils accompagnateurs. Le pass sanitaire n’est pas exigé.   Sur cette gazette nous vous proposons :Pour les 3-5 ansLe LE NOËL DE PETIT LIÈVRE BRUN, EN ATTENDANT LA NEIGE Pour les 6-8 ansMAMAN PLEUT DES CORDESPRINCESSE DRAGON Pour les 8-10 ansLE PEUPLE LOUPLA CRO...

Montpellier. Strasbourg. Gonesse. Avignon. Quel point commun entre ces villes et tant d’autres ?
Le béton. Des projets inutiles. La soif des promoteurs et constructeurs, au nom de la croissance, pour notre confort et notre sécurité bien sûr… surtout ceux de leurs actionnaires !La Ceinture verte d’Avignon, véritable poumon pour les quartiers Sud, est menacée depuis 25 ans par un projet de r...

RÉTROSPECTIVE ANTOINE DOINEL

Du 08/12/21 au 27/12/21

Sorti en 1959, Les 400 coups marque à la fois les débuts de François Truffaut dans le long métrage (après trois courts, dont le très remarqué Les Mistons) et l'acte de naissance de son double de fiction, Antoine Doinel.

À travers ce personnage, qui trouve en Jean-Pierre Léaud son interprète idéal – à tel point qu'il est tout bonnement impossible d'imaginer quelqu'un d'autre dans le rôle –, le cinéaste raconte la vie, l'amour, les tracas du quotidien, au long cours d'une saga intimiste, aussi drôle que grave, aussi tendre que parfois cruelle, qu'il filmera sur vingt ans, chroniquant ainsi le passage de l'état d'enfance à l'âge d'homme de son alter ego plus vrai que vrai.
La saga Doinel est composée de cinq films, dont un long court métrage, Antoine et Colette, qui sera ici projeté en première partie de Baisers volés, d'où les cinq films qui n'en font que quatre.

Peut-être et même probablement ne pourrez-vous pas vous offrir le luxe de voir les cinq aventures dans l'ordre chronologique, mais ce n'est pas grave du tout : vous pouvez tout à fait vous laisser aller au désordre et faire ainsi des allers et retours dans la vie d'Antoine, qui lui-même n'est pas vraiment un fana de l'ordre.
Comme le dit bien Arnaud Desplechin : « Antoine Doinel, c'est mythique. »


  • BAISERS VOLÉS précédé de ANTOINE ET COLETTE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    ANTOINE ET COLETTE Écrit et réalisé par François TRUFFAUT France 1962 30 mn Noir et blanc avec Jean-Pierre Léaud, Marie-France Pisier, Rosy Varte, François Darbon, Patrick Auffray... Ce court métrage est à l’origine un des cinq segments du film européen L’Amour à vingt ans. Antoine Doinel a 17 ans. Il vit seul à Clichy et travaille dans une usine de fabrication de disques. Lors d’un concert des Jeunesses Musicales de France, il tombe sous le charme de Colette, jeune fille de bonne fami... (lire la suite)


  • DOMICILE CONJUGAL

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Christine Darbon et s’engage dans des métiers peu intéressants. Il s’embourgeoise tandis que naît son premier enfant. Hélas, la bonne entente du couple est gâchée par la liaison qu’entame Antoine avec une jeune et très peu bavarde Japonaise. « Je vois bien qu’Antoine Doinel n’est certainement pas un antisocial. Il est sûrement un asocial, mais il n’est pas révolutionnaire à la façon d’aujourd’hui. À partir de ce constat, j’admets que mes films soient condamnés politiquement. Doinel n’est pa... (lire la suite)


  • L’AMOUR EN FUITE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    À 35 ans, Antoine Doinel n’est plus tout à fait un jeune homme. Huit ans après leur mariage, Christine et lui se séparent en bons termes et restent liés par leur fils Alphonse. Devenu romancier, Antoine profite de son célibat pour retrouver Colette, son premier amour, mais il fait aussi la rencontre de Sabine, une vendeuse dans un magasin de disques. Un film en forme d’épilogue, parsemé d’extraits des quatre épisodes précédents. « Antoine Doinel n’est à l’aise que dans les situations extrê... (lire la suite)


  • LES 400 COUPS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Antoine Doinel a 14 ans. En classe, il ne cesse d’avoir des ennuis avec son maître d’école, qui le punit pour un oui ou pour un non. À la maison, ses parents se montrent indifférents à son égard, surtout sa mère, et ne savent pas quoi faire de lui, spécialement pendant les vacances. Alors Antoine fait sa vie, sous le signe de la vadrouille et de l’amitié, de la débrouille et des petits arrangements avec la réalité. Qui va bien finir par le rattraper... « J’ai eu une chance formidable de tomber ... (lire la suite)