LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Kenji MIZOGUCHI, 8 chefs d’oeuvre de la maturité

Du 24/07/19 au 27/08/19

Moins connu sans doute que ses pairs Akira Kurosawa et Yasujiro Ozu, Kenji Mizoguchi (1898-1956) est le troisième géant du cinéma japonais du vingtième siècle. Né dans une famille populaire devenue très pauvre suite à la guerre russo-japonaise (1904-1905), Mizoguchi tourne ses premiers films muets (tous disparus) dans les années 1920, devient très actif dans les années 1930, et atteint son apogée dans les années 1950, comme en témoignent les huit merveilles qui composent la rétrospective à l'affiche de cet été 2019. Manquent évidemment à l'appel des titres aussi précieux que La Vie d'O-Haru femme galante (1952) ou Le Héros sacrilège (1955)… Toutefois, à celle ou celui qui découvrira aujourd'hui l'œuvre de Mizoguchi, cette rétrospective donnera à voir, dans des copies numériques magnifiquement restaurées, huit films majeurs d'un auteur parvenu au sommet de son art.


  • L’IMPÉRATRICE YANG KWEI-FEI

    Du 31/07/19 au 27/08/19

    Dans la Chine du viiie siècle, l’empereur Hiuan-Tsong est inconsolable depuis la mort de l’impératrice et délaisse les charges de l’état. Seule la musique lui donne quelque joie. C’est un général assoiffé de pouvoir qui, espérant en tirer en profit, lui présente une cousine éloignée d’origines simples qui ressemble à la défunte épouse. D’abord réticent, l’empereur est rapidement charmé par sa fraîcheur et sa sincérité et lui consacre toute son attention, laissant peu à peu son entourage profit... (lire la suite)


  • L’INTENDANT SANSHO

    Du 25/07/19 au 20/08/19

    Le Japon au xie siècle. Une femme, Tamaki, traverse la forêt avec son fils de treize ans, Zushio, sa fille de huit ans, Anju, et une servante. Six ans auparavant, son mari, gouverneur de la province de Putsu, a été exilé pour avoir pris le parti des paysans dont on exigeait un trop lourd tribut. Avant de partir, il a demandé à son fils de ne jamais oublier ses paroles : « Un homme fermé à la pitié n’est pas humain. Sois dur pour toi-même et généreux pour les autres. Tous sont égaux et ont droit ... (lire la suite)


  • LA RUE DE LA HONTE

    Du 27/07/19 au 22/08/19

    Dans une maison de geishas de Yoshiwara, le quartier des plaisirs de Tokyo, on s’inquiète d’une nouvelle loi discutée au parlement prévoyant l’interdiction de la prostitution. C’est à ce moment là qu’arrive Mickey, une nouvelle employée jeune et sans complexe qui est décidée à gagner le plus d’argent possible pour étancher sa soif de dépenses. La Rue de la honte, dernier film et dernier chef d’œuvre de Mizoguchi, dépeint un Tokyo interlope, celui d’une condition féminine recluse, inquiète, et u... (lire la suite)


  • LES AMANTS CRUCIFIÉS

    Du 26/07/19 au 21/08/19

    Kenji Mizoguchi est à l’apogée de sa gloire lorsqu’il tourne Les Amants crucifiés, après de nombreux films plébiscités par la critique tels que La Vie d’O-Haru, femme galante (1952), Les Contes de la lune vague après la pluie (1953), ou encore L’Intendant Sansho, lion d’argent à la Mostra de Venise en 1954. Dans cette élégie funèbre d’une beauté toujours intacte, le réalisateur japonais mêle la grandeur des tragédies grecques à la noirceur des romans naturalistes, et aborde les thèmes qu’il déve... (lire la suite)


  • LES CONTES DE LA LUNE VAGUE APRÈS LA PLUIE

    Du 30/07/19 au 25/08/19

    Les Contes de la lune vague… c'est la beauté, le charme, la poésie à l'état pur. Un de ces films (ils ne sont pas si nombreux) qu'il faut absolument avoir vu au moins une fois dans sa vie pour savoir ce qu'est le cinéma quand il est à part. Tiré de deux légendes médiévales, le film (qui fit découvrir Mizoguchi en France) nous raconte le destin de deux hommes simples, Genjuro le potier et son beau-frère Tobei, qui vont voir leur vie bouleversée à cause de la guerre. Tous deux fuient vers la vi... (lire la suite)


  • LES MUSICIENS DE GION

    Du 29/07/19 au 24/08/19

    Dans le Japon de l’après deuxième guerre mondiale, à Gion, quartier populaire de Kyoto, la jeune Eiko décide de devenir geisha. Elle demande à Miyoharu, geisha de belle réputation, d’assurer sa formation. Pour cela il leur faut emprunter de l’argent à une influente propriétaire de maison de thé. Mais les deux jeunes femmes comprennent qu’en contrepartie, elles devront coucher l’une avec un industriel, l’autre avec un haut fonctionnaire…... (lire la suite)


  • OYU-SAMA

    Du 28/07/19 au 23/08/19

    Fin de l’ère Meiji (début du xxe siècle). Lorsque Shinnosuke est présenté à Shizu en vue d’un prochain mariage, c’est en fait par sa sœur aînée, Oyu, qu’il est ébloui. Oyu est veuve mais elle n’est pas libre. Les conventions sociales l’empêchent toujours de se marier car elle reste liée à son défunt mari par l’enfant qu’ils ont eu ensemble. Le mariage prévu aura bien lieu, mais Shizu décidera que c’est sa sœur qui sera la véritable épouse de cœur et de chair de Shinozuke…... (lire la suite)


  • UNE FEMME DONT ON PARLE

    Du 24/07/19 au 19/08/19

    Dans le quartier des plaisirs de Kyoto, Hatsuko dirige une maison de geishas. Etudiante en musique à Tokyo, sa fille Yukiko revient chez sa mère après une tentative de suicide. D’allure et de tempérament moderne, elle rejette le métier de sa mère. Sans le savoir, les deux femmes vont s’éprendre du même homme.... (lire la suite)