LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

MAESTRA

Également au programme - BRÈVES RENCONTRES - VARIETY

Mardi 31 MAI 2022 à 20h15

MAESTRA #2


Un mardi par mois, Maestra met à l’honneur une réalisatrice. Un cycle de programmation pour découvrir toute la richesse de notre matrimoine cinématographique mondial et mettre en lumière des cinéastes bien trop souvent effacées du récit cinéphilique.

MIMI MÉTALLO BLESSÉ DANS SON HONNEUR

(Mimi Metallurgico ferito nell’onore) Écrit et réalisé par Lina WERTMÜLLER - Italie 1972 2h VOSTF - avec Giancarlo Giannini, Mariangela Melato, Turi Ferro, Agostina Belli...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MIMI MÉTALLO BLESSÉ DANS SON HONNEURDisparue en décembre dernier, Lina Wertmüller est la toute première femme nommée, en 1977, à l’Oscar de la meilleure réalisation (six réalisatrices seulement ont été nommées depuis, et trois sont reparties avec la statuette : Kathryn Bigelow en 2010, Chloé Zhao en 2021, Jane Campion en 2022. Se pourrait-il que ça commence à bouger à Hollywood ?). Relativement oubliée de nos jours, celle qui fut l’assistante de Federico Fellini sur connut pourtant un succès international dans les années 70 grâce à une série de films provocateurs et controversés. Parmi eux, Mimi métallo blessé dans son honneur, présenté en compétition au Festival de Cannes en 1972.

Refusant de voter pour le candidat investi par la Mafia, Mimi, un ouvrier communiste, est contraint sous la pression de quitter sa Sicile natale, laissant derrière lui femme et emploi. Exilé à Turin, il fait de nouveau les frais de l’Organisation et accepte la peur au ventre de se plier aux conditions de ses sbires. Là-haut, il fait surtout la rencontre de Fiorella, une ancienne trotskiste, vendeuse de pulls tricotés main pour financer la révolution.
Sorti la même année que Le Parrain de Francis Ford Coppola, Mimi métallo blessé dans son honneur se frotte lui aussi aux rouages de la Mafia sicilienne, par le prisme de la classe ouvrière. Des partis politiques aux syndicats, de la police à l’église, aucune institution n’est épargnée et Mimi n’a d’autre choix que de faire profil bas. Oscillant sans cesse du drame à la farce politique, Lina Wertmüller dépeint ainsi un monde ouvrier désillusionné, à la merci d’un pouvoir bafouant tous les droits fondamentaux des travailleurs. Et Mimi, d’abord présenté comme un homme d’honneur, ne fera guère mieux que ses camarades. Car il n’y a pas de héros au sens traditionnel du terme chez Lina Wertmüller, la cinéaste excellant dans l’écriture de personnages complexes et ambigus. Incarné avec délice par son acteur fétiche, Giancarlo Giannini, Mimi provoque tout autant l’hilarité que le malaise. Construit comme un archétype du mâle alpha sicilien, il est orgueilleux mais lâche, communiste mais possessif, capable de la plus grande tendresse envers les femmes comme de la plus grande violence. Et le film de se moquer avec férocité du machisme de la société italienne, poussant la caricature jusqu’à l’absurdité.

Premier des trois films qu’elle réalise avec le duo Giancarlo Giannini / Mariangela Melato (suivront deux films aux titres tout aussi exquis : Film d’amour et d’anarchie et Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été), Mimi métallo blessé dans son honneur est tout autant une comédie politique qu’une comédie de mœurs. Un film espiègle et outrancier, à l’image de sa réalisatrice.