LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Et si on passait à autre chose...
La restauration du jardin Verger Urbain V aura atteint son objectif, au-delà de toutes espérances : le jardin ne désemplit pas durant ces mois d’été, brassant tous les publics. Il est un lieu de vie et de rencontres, à toute heure de la journée et de la soirée. Et qu’importe que le gazon ait sou...

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

Mais où donc se garer pour aller à Utopia ?
  PARKING DE L’ORATOIRE Forfait : 4€ de 20h à 1hPARKING LES HALLES Forfait : 2 € de 20h à 1hPARKING PALAIS DES PAPES Forfait : 3€ de 20h à 1h, et des navettes gratuites au départ des parkings relais, gratuits et surveillés.PARKING DES ITALIENS La navette circule du lundi au jeudi de 7h à 22h28 et...

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Séance unique le vendredi 20 septembre à 18h15 suivie d’une rencontre avec Caroline San Martin, Maîtresse de conférences en Écritures et pratiques cinématographiques à Paris 1 - Panthéon Sorbonne. En collaboration avec l’association Scénaryo.

LES PRINCES

Tony GATLIF - France 1983 1h35 - avec Gérard Darmon, Muse Dalbray, Céline Milton...

Du 20/09/19 au 20/09/19

LES PRINCESUne cité H.L.M. d’une banlieue en ruines, pour Nara, c’est loin d’être l’idéal : les Gitans, en effet, acceptent mal la stabilité et l’enfermement. Mais, pour l’instant, il vit là, fréquentant beaucoup les terrains vagues avoisinants, avec sa vieille mère et avec sa fille, Zorka. Et plus de femme à ses côté, plus depuis que Miralda, grugée, dit-il, par une assistante sociale, a pris la pillule. Il ne veut plus la voir. Car un Gitan sans famille nombreuse n’est pas un vrai Gitan. Alors Miralda vit dehors, là où elle peut.
Malgré cela, tous les soirs, et afin de retrouver un peu de leur communauté, les gitans se retrouvent au café « Les Princes ». Nara vit de rempaillages de chaises, de petits vols, de petits trafics… Et un matin, expulsés, Nara et sa famille se retrouvent sur les routes…
Dans ce premier film de ce qui va devenir la trilogie sur le peuple gitan avec Latcho Drom et Gadgo Dilo, Tony Gatlif porte son regard sur des Tziganes sédentarisés dans une banlieue grisâtre sans aucun espoir et livre une vision sans complaisance, sans pathos ni romantisme, de la vie des gitans.

« Pour moi, le cinéma doit avoir un sens du peuple. Mon cinéma n’est pas populiste. Pas populaire non plus. Aujourd’hui, plus que jamais, j’aime les gitans et tous ceux qui les aiment. Dans les années 1980 avec Les princes et plus tard Latcho Drom, on a commencé à faire des films avec un groupe qui se nommait « Nous voulons parler ». On voulait faire des films pour faire connaître la nation gitane, la culture gitane. On me disait les gitans viennent de Bohème. Je disais : « Les gitans ? De Bohème ? Quelle connerie ! » J’étais furieux que personne ne connaisse vraiment le monde gitan. Quand tu connais pas, tu mets les fantasmes. L’art c’est la meilleure façon de parler d’un peuple. L’art, c’est comme un grand avocat. Mais il faut être excellent. Pour défendre un innocent il faut être le meilleur avocat. »
Tony Gatlif

L’Association Scénaryo propose un travail d’écriture collective et veut permettre le rassemblement des scénaristes de la région Sud. Elle offre par exemple la possibilité d’obtenir des relectures et consultations gratuites pour les scénaristes qui n’ont pas encore signé plus de trois contrats de cession de droits avec leurs maisons de production. L’association organise également une session de «pitching» par mois pour ses adhérents.