LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DERNIER NOËL AVANT LA FIN D’UN MONDE
Le croiriez-vous ? La bonne nouvelle – car il y en a une – est arrivée le 9 novembre dernier du Conseil d’État, qui a annulé le décret de dissolution du mouvement des Soulèvements de la terre. Pris en Conseil des ministres fin juin, le décret suivait de peu la tentative de requalification – ou ...

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Soutenez Utopia Palmer

Séance unique le samedi 4 mars à 10h, suivie d’une discussion avec Jeanne Dulac, présidente de l’association Près de bébé, des enfants et des ados, ainsi que des représentant(e)s de l’association AHARP et son centre parental, du CCAS d’Avignon avec les Lieux d’Accueil Enfants parents (LAEP) et de l’association GROUPE SOS et son Centre d’Hébergement Urgence Maternel l’ESCALE.

L’ODYSSÉE DE L’EMPATHIE

Michel MEIGNANT et Mário VIANA France 2015 1h45

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



En décembre dernier, avec l’implication de différentes structures locales, nous avions projeté le film Qui aime bien châtie bien qui abordait la maltraitance ordinaire, pour tendre vers l’éducation bienveillante. Cette deuxième projection prolonge cette réflexion en mettant en lumière les neurosciences, la musique (comme un puissant vecteur d’interaction sociale, renforçant l’empathie) et également le témoignage de 15 personnalités emblématiques.

Dans le film L’Odyssée de l’empathie, des scientifiques et des militants de l’empathie sont rassemblés dans un projet simple et ambitieux : montrer que la brutalité n’est pas inhérente à l’animal humain – et que nous pouvons changer. Il fut un temps où la violence n’existait pas. Ce n’est pas un rêve, une fable, de la spéculation philosophique. De plus en plus, c’est le scénario qu’ébauchent les sciences, au confluent de l’archéologie, de l’anthropologie, de la biologie de l’évolution, des disciplines qui étudient le cerveau et la psyché. À l’image d’une nature humaine pétrie de violence et de compétition, le savoir contemporain en substitue une autre, faite d’empathie et de coopération.

Mathieu Ricard, Pierre Rabhi, Catherine Gueguen, Isabelle Filiozat, Joseph Weismann et d’autres intervenants témoignent que le changement est possible. En étant des parents bienveillants, l’enfant sera à son tour bienveillant envers lui-même et les autres. Élever son enfant dans la bienveillance, sans pour autant qu’il soit considéré comme un enfant roi, lui permet de sécréter de l’ocytocine (un neuromodulateur) dite « hormone de la bienveillance ». Cela aura des conséquences positives pour lui, pour l’adulte qu’il deviendra, pour ses parents, la nature, etc. Cette éducation déclenche véritablement un cercle vertueux.