LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DERNIER NOËL AVANT LA FIN D’UN MONDE
Le croiriez-vous ? La bonne nouvelle – car il y en a une – est arrivée le 9 novembre dernier du Conseil d’État, qui a annulé le décret de dissolution du mouvement des Soulèvements de la terre. Pris en Conseil des ministres fin juin, le décret suivait de peu la tentative de requalification – ou ...

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Soutenez Utopia Palmer

LE GRAND MAGASIN

Yoshimi ITAZU - film d'animation Japon 2023 1h10 - Scénario de Satomi Oshima, d’après le manga La Concierge du Grand Magasin, récemment paru en France aux éditions du Lézard Noir. Pour les enfants à partir de 6 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE GRAND MAGASINBienvenue au Grand Magasin du Hokkyoku ! Une enseigne pas banale et haute en couleurs puisque les clients sont tous des animaux, de toutes les espèces possibles et imaginables, et qu’ils sont servis par des humains ! C’est dans cet établissement pour le moins surprenant, perdu qui plus est au cœur d’une immense forêt, que la jeune Akino se présente en ce beau matin, pour son premier jour de travail en qualité d’apprentie concierge. Sa mission : accueillir la clientèle, être aux petits soins pour elle, essayer de répondre à tous ses désirs, même si on lui demande la lune ! Détail qui a son importance : Noël approche et on attend la foule au Grand Magasin…
Derrière sa fantaisie à hauteur d’enfant, le film propose un regard critique sur la manière dont les humains, dans la vraie vie, traitent les animaux, en les exploitant plutôt qu’en essayant de vivre avec eux en harmonie. En témoigne la raréfaction de plus en plus inquiétante de bon nombre d’espèces (la fameuse 6e extinction de masse qui nous menace). Dans le même temps, et c’est heureux, nous avons une conscience de plus en plus aiguë du tort infligé aux animaux…

C’est cette situation paradoxale que veut pointer Le Grand Magasin, dans lequel est décrit un monde où les humains chercheraient à se « racheter » auprès des animaux qu’ils maltraitent et mettent en danger en leur permettant ironiquement d’accéder à la société de consommation… celle-là même qui pousse les humains à se comporter comme des brutes égoïstes et à assouvir leurs désirs matériels, ignorant et malmenant leur environnement et les autres espèces qui l’habitent.
Mais répétons-le, tout cela est vu à hauteur d’enfant, et le film est un vrai bonheur d’invention, de drôlerie et de foisonnement visuel.